Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Près
Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Actualités

Deux siècles plus tard, le drapeau de l’Ordre de Malte flotte à nouveau sur le fort St. Ange

La Valette, 13/03/2001 


Le parlement de la République maltaise a ratifié aujourd’hui l’accord conclu en 1998 entre le gouvernement maltais et l’Ordre Souverain de Malte relatif à la concession du Fort St Ange à l’Ordre – le plus ancien fort de Malte – pour une durée de 99 ans.

Le Fort, situé dans la ville de Birgú, a appartenu aux Chevaliers de 1530 à 1798, date de la prise de l’île par Napoléon Bonaparte. Il a été restauré et abrite aujourd’hui l’Académie Internationale Melitense qui se consacre à la recherche historique et aux activités culturelles .

Après trois années de négociation, le Premier ministre de Malte, M. Fenech Adami et le Grand Chancelier de l’Ordre, le Comte Carlo Marullo di Condojanni, ont signé l’accord le 5 décembre 1998, en présence du Président de la République de Malte et du Grand Maître de l’Ordre Souverain.

La nouvelle de la ratification de cet accord a été accueillie par l’Ordre comme un gage des relations amicales entre les deux gouvernements et de la volonté d’œuvrer ensemble pour la paix dans les domaines culturel et humanitaire.

Si l’extraterritorialité du Fort St Ange, garantissant l’inviolabilité du bâtiment, des archives et du personnel, ne peut être assimilée à une souveraineté de plein droit, elle a pourtant de plus larges implications que celle ordinairement accordée aux représentations diplomatiques.

L’Ordre a ainsi l’opportunité de travailler dans un climat de confiance et de totale coopération avec le gouvernement de Malte.

Dès que le traité prendra effet, l’Ordre retrouvera sa place dans le nouveau tissu socioculturel de Malte.

Le parlement de la République maltaise a ratifié aujourd’hui l’accord conclu en 1998 entre le gouvernement maltais et l’Ordre Souverain de Malte relatif à la concession du Fort St Ange à l’Ordre – le plus ancien fort de Malte – pour une durée de 99 ans.

Le Fort, situé dans la ville de Birgú, a appartenu aux Chevaliers de 1530 à 1798, date de la prise de l’île par Napoléon Bonaparte. Il a été restauré et abrite aujourd’hui l’Académie Internationale Melitense qui se consacre à la recherche historique et aux activités culturelles .

Après trois années de négociation, le Premier ministre de Malte, M. Fenech Adami et le Grand Chancelier de l’Ordre, le Comte Carlo Marullo di Condojanni, ont signé l’accord le 5 décembre 1998, en présence du Président de la République de Malte et du Grand Maître de l’Ordre Souverain.

La nouvelle de la ratification de cet accord a été accueillie par l’Ordre comme un gage des relations amicales entre les deux gouvernements et de la volonté d’œuvrer ensemble pour la paix dans les domaines culturel et humanitaire.

Si l’extraterritorialité du Fort St Ange, garantissant l’inviolabilité du bâtiment, des archives et du personnel, ne peut être assimilée à une souveraineté de plein droit, elle a pourtant de plus larges implications que celle ordinairement accordée aux représentations diplomatiques.

L’Ordre a ainsi l’opportunité de travailler dans un climat de confiance et de totale coopération avec le gouvernement de Malte.

Dès que le traité prendra effet, l’Ordre retrouvera sa place dans le nouveau tissu socioculturel de Malte.

deux siecles plus tard le drapeau de lordre de malte flotte nouveau sur le fort st ange

Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]