Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Près
Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Actualités

Le discours du Grand Maitre au corps diplomatique

Rome, 09/01/2009 


Le Grand Maître de l’Ordre de Malte, Fra’ Matthew Festing, a reçu les Ambassadeurs des 102 Pays accrédités auprès de l’Ordre pour l’audience traditionnelle de début d’année. La rencontre a eu lieu à Rome dans la Villa Magistrale de l’Ordre.

Ci-dessous, le discours du Grand Maître.

Monsieur le Doyen, Excellences, Mesdames et Messieurs,

Je suis particulièrement heureux de recevoir aujourd’hui les membres du Corps Diplomatique accrédité auprès de l’Ordre de Malte à l’occasion de notre première réunion pour la cérémonie traditionnelle d’échange des vœux de début d’année, comme l’ont toujours fait mes prédécesseurs.

Je désire tout d’abord exprimer mes plus vifs remerciements pour les mots courtois qu’au nom du Corps diplomatique l’Ambassadeur du Honduras S.E. Valladares Lanza, en sa qualité de doyen, a bien voulu m’adresser. Je voudrais lui présenter mes félicitations pour sa nomination au poste de Doyen du Corps Diplomatique auprès du Saint Siège.

(Fra’ Andrew Bertie)

Au nom de l’Ordre, je voudrais exprimer notre gratitude pour les sincères condoléances pour la récente disparition de notre Grand Maître Fra’ Andrew Bertie. Dans vos gentils mots et lettres vous avez rappelé la trace profonde qu’il a laissée dans notre monde.

SAE Fra’Andrew Bertie, Grand Maître de l’Ordre Souverain de Malte, restera dans l’histoire de l’Ordre comme un Prince et Grand Maître qui a su donner à l’Ordre la vitalité et la volonté de suivre les idéaux et les objectifs qui s’identifient depuis des siècles avec sa vocation: être inspiré par la Foi traduite en une mission de salut pour le plus nécessiteux, les malades, les pauvres. Fra’ Andrew, avec sa sainteté personnelle, a poursuivi avec grande humilité son dévouement à l’Ordre.

Suivant son éducation dans le cadre de la tradition Bénédictine, il devient enseignant. Il prit les vœux solennels comme Chevalier Profès en 1981. Après de nombreuses années à Rome, et avoir servi au Souverain Conseil depuis 1981, il a été élu 78° Grand Maître en 1988. Un tel événement a marqué un moment heureux dans sa vie et, j’oserais dire, aussi dans l’histoire presque millénaire de notre Ordre.

Fra’ Andrew participait activement aux discussions, laissant toujours à ses invités l’espace pour exprimer leur propres opinions et réflexions, créant une atmosphère toujours cordiale d’échange d’idées. Sa grande culture et sa connaissance de multiples langages créaient des opportunités de dialogue ouvert et d’échange d’opinions sur les événements de l’actualité mondiale. Mais ce dont beaucoup d’entre nous se souviendront toujours est la sainteté de son caractère, sa profonde spiritualité.

Comme Grand Maître il savait comment unir l’intelligence avec la dignité et l’autorité dans cette période difficile de l’histoire européenne. Il a lutté contre l’expansion du sécularisme et du relativisme, il s’est employé à maintenir le caractère global particulier de notre ancien Ordre religieux afin qu’il soit reconnu comme Ordre Religieux Laïc, restant toutefois indépendant comme sujet souverain de droit international. De la sorte, l’Ordre a joint sa voix, sa force morale et ses oeuvres humanitaires à celles de l’Église Catholique Romaine. De nouveaux je voudrais vous remercier, Excellences, pour la considération et le respect que vous lui avez témoigné durant sa longue permanence dans la charge de Grand Maître, et pour la bonté que vous lui avez manifesté à ses derniers jours. Nous avons été touchés du grand nombre de visites d’hommage qui lui ont été réservées dans notre église sur l’Aventin. Je remercie de plus ceux qui ont pu être présents aux funérailles privées célébrées par S.Em. le Cardinal LAGHI, Cardinal Patronus de l’Ordre et à la Messe d’Etat solennelle célébrée en sa mémoire par S.Em. le Cardinal SODANO en présence du Président de la République S.E. Giorgio NAPOLITANO et de nombreux autres dignitaires et représentants, en plus des 80 délégations diplomatiques officielles venant du monde entier.

(Résultats récents de l’Ordre)

Je voudrais souligner quelques-uns des résultats les plus significatifs de l’Ordre au cours de l’année 2008 :

– En Géorgie, où la guerre d’août dernier a provoqué plus de 100000 réfugiés. Grâce à un avion spécial offert par le Président de Pologne, l’Association Polonaise de l’Ordre, avec l’aide de notre ambassadeur en Pologne et de notre Chargé d’affaires à Tbilisi, a pu mettre à disposition des volontaires, et fournir de la nourriture, des médicaments et des matériels chirurgicaux à partir du 14 août. Pendant trois semaines l’équipe de huit médecins de l’Ordre a travaillé dans six camps de réfugiés autour de la ville de Gori et a ainsi installé une clinique dans une école voisine de l’ambassade de l’Ordre de Malte à Tbilisi.

– Les donations effectuées par le Grand Magistère, par les Grands Prieurés et par les Associations Nationales de l’Ordre ont financé l’achat de médicaments, de nourriture et d’autres biens de première nécessité.

– Au Myanmar [Birmanie], où nous sommes présents depuis 2001.

Le Corps de secours International de l’Ordre de Malte, Malteser International, a été parmi les premiers à prêter son aide aux victimes du cyclone dévastateur Nargis début mai 2008, qui a causé plus d’un million et demi de sans-abri. Malteser International a fourni des équipements médicaux et de l’eau potable, outre des articles essentiels comme du savon, des couvertures, de la vaisselle et des moustiquaires à plus de 100000 personnes. L’Ordre de Malte a assumé le rôle de point de référence des aides catholiques internationales. Malteser International est encore en train de reconstruire des structures sanitaires et des écoles, assainissant des étangs et des puits et réalisant des réservoirs pour la récolte d’eau pluviale. De plus, des assistants volontaires spécialement formés offrent une aide psychologique et sociale aux survivants, en les aidant à affronter la perte de parents et amis. Le travail est encore en cours.

– En République Démocratique du Congo, dévastée depuis des années par des guerres civiles qui ont provoqué d’énormes flux de réfugiés, l’Ordre est engagé dans des programmes essentiels de distribution de produits alimentaires et de support psychologique. L’Ordre a distribué dans les derniers mois 1000 tonnes de produits alimentaires à plus de 6000 familles forcées à fuir le conflit du Nord Kivu, région du Bukavu. A l’intérieur de la région plus de 30000 personnes ont dû abandonner leurs propres maisons. La distribution est financée par le Programme Alimentaire Mondial. Malteser International a entrepris l’identification des réfugiés qui ont souffert d’expériences traumatisantes, dont des femmes violées, des personnes contraintes d’assister à des massacres ou des exécutions, des familles séparées par la violence. Nous espérons augmenter notre engagement dans les prochains mois, en essayant de nous rapprocher le plus possible des zones de conflit dans le Nord.

– À Bethléem, ces dernières années, notre Hôpital de la Sainte Famille est devenu le principal centre pour la maternité et pour l’assistance sanitaire infantile du district de Bethléem. De 1990 à aujourd’hui 44000 enfants y sont nés, pour la majeure partie de religion musulmane. L’activité s’est accrue de 37% du total des accouchements du district en 2002, à 67% en 2008. Actuellement presque 100% des accouchements à haut risque sont exécutés dans l’Hôpital.

– En Allemagne, pour la première fois dans son histoire, l’Ordre de Malte a acquis une école près de Düsseldorf, des Oblates de la Vierge Marie. Un institut supérieur avec 1300 étudiants et 75 enseignants. Pour l’Ordre il s’agit d’un nouvel engagement à la formation des futures générations suivant les principes moraux catholiques. Notre Association allemande a de plus eu l’honneur de recevoir le prestigieux Prix de la Paix de Westphalie pour son “groupe de jeunes”, en reconnaissance du travail altruiste en faveur des jeunes infirmes en zones de guerre et de crise. Notre groupe de jeunes organise des camps d’été pour enfants et jeunes désavantagés dans des foyers et orphelinats au Liban et en Jordanie.

– dans le monde où la crise économique et morale nous préoccupe touts. Même si le processus de globalisation économique des vingt dernières années a apporté d’importants avantages à beaucoup de pays et populations du monde, nous traversons maintenant une crise globale gravissime aussi bien économique que financière. Crise qui s’étend rapidement dans toutes les parties du monde parmi lesquelles les pays les moins développés. Et c’est justement dans ces pays, dans les plus pauvres et les plus vulnérables couches sociales que nous verrons probablement les effets les plus négatifs de cette crise. Nous nous unirons à la communauté internationale pour coopérer de toutes les manières possibles pour apaiser la souffrance de ceux qui sont en état de nécessité.

En même temps, pendant que le nombre des conflits armés est en augmentation, le respect pour le droit humanitaire est en déclin. Comme signalé récemment par l’Institut International pour le Droit Humanitaire de San Remo, les Conventions de Genève ne sont pas respectées dans de nombreuses zones du monde: les violations de ces principes étant volontaires. La violence sur les femmes est devenue un instrument de guerre, les civils, spécialement les femmes et les enfants, sont les objectifs de bandes de soldats et rebelles. L’accès au secours humanitaire est souvent refusé aux populations qui souffrent. Nous devons nous prononcer et agir ensemble contre ces crimes, et contre les violations du droit humanitaire international.

(Relations avec l’Italie)

Je voudrais souligner la collaboration fructueuse entre l’Italie et l’Ordre de Malte. Nos excellentes relations bilatérales sont confirmées non seulement par ma récente visite d’Etat au Président de la République S.E. Giorgio NAPOLITANO au Palais du Quirinale, et par la visite du Président du Sénat S.E. Renato SCHIFANI au Palais Magistral, mais aussi par les nombreux accords bilatéraux et par les initiatives communes que nous développons dans les secteurs de la gestion sanitaire et hospitalière, à travers l’Association italienne, et des secours d’urgence fourni par notre Corps Militaire. Permettez-moi de remercier encore une fois nos Ambassadeurs respectifs. Je suis particulièrement fier de ce que le Corps de secours italien de l’Ordre obtient en collaboration avec la Garde Côtière italienne. Nous travaillons ensemble pour assister les immigrés dans le Canal de Sicile. Le 11 et le 12 octobre je me suis rendu dans l’île de Lampedusa pour rencontrer les officiers et les marins de la Garde Côtière italienne, avec lesquels travaillent les médecins, les infirmières et les volontaires du Corps italien de secours de l’Ordre de Malte. Depuis 2008, ils fournissent une assistance médicale à bord des bateaux de la Garde Côtière à plus de 2500 immigrants: des dizaines d’enfants, parmi lesquels des nouveau-nés, et des femmes enceintes. Les pathologies les plus fréquemment rencontrées ont été la déshydratation et la malnutrition, les brûlures d’hydrocarbures, les coups de chaleur, les traumatismes post-chute et les plaies contuses de diverses natures.

Il s’agit d’une mission humanitaire noble, belle et difficile effectuée en Méditerranée. Grâce à la Marine Italienne et la Garde Côtière, l’Ordre de Malte peut poursuivre ainsi sa présence et son activité historique en Méditerranée.

(Relations avec le Saint Siège)

Je voudrais souligner et exprimer ma gratitude pour les relations que nous avons avec le Saint Siège. Nous avons apprécié en particulier la traditionnelle audience annuelle accordée au gouvernement de l’Ordre par Sa Sainteté le Pape Benoît XVI le jour de la Saint Jean-Baptiste, patron de l’Ordre. Nous avons partagé avec le Saint Père le désir de chercher des vocations pour notre Ordre, en particulier des chevaliers religieux – nos futurs chevaliers profès, et les jeunes membres. Il nous a encouragés sur tous ces aspects, et sur nos activités au Moyen-Orient.

Je voudrais aussi rappeler les excellentes relations que nous maintenons avec les plus hautes hiérarchies ecclésiastiques du Saint Siège. Je suis particulièrement reconnaissant pour la sollicitude que Son Eminence le Cardinal Secrétaire d’Etat m’a démontrée ainsi qu’au Grand Magistère pour mon élection en mars de l’année dernière. Je voudrais aussi remercier les Nonces Apostoliques avec lesquels nos ambassades travaillent de façon si fructueuse dans bon nombre de vos pays.

Un exemple important et symbolique de ces relations étroites a été la signature de l’accord postal – le 53° – entre l’Etat de la Cité du Vatican et Les Postes Magistrales. Un événement historique pour nos services postaux respectifs, dont l’activité conjointe permettra de récolter des fonds pour des initiatives humanitaires définies par accord réciproque. Je voudrais remercier Son Éminence le Cardinal Président du Gouvernorat de l’Etat de la Cité du Vatican pour cette démonstration de confiance et pour notre future collaboration.

Un autre exemple de ces relations, a été le financement de bourses d’études pour les jeunes prêtres orthodoxes Russes et Biélorusses envoyés à Rome par leurs Patriarches respectifs, pour compléter leurs études théologiques. Cela est rendu possible à travers le travail développé conjointement avec le Conseil Pontifical pour la promotion de l’Unité des Chrétiens.

(Relations Diplomatiques)

Je voudrais étendre ma bienvenue aux Ambassadeurs de Serbie, Équateur, Guatemala, Ukraine et Egypte, qui participent à cette audience pour la première fois aujourd’hui. Nos relations institutionnelles se sont développées positivement au cours des 12 derniers mois. L’Ordre Souverain de Malte maintient aujourd’hui des relations diplomatiques avec 102 pays. Les dernières nations à s’ajouter à la liste déjà longue ont été l’Ukraine, les Bahamas et la Sierra Leone. Nous avons de plus établi des relations officielles avec le Canada, avec satisfaction réciproque.

En 2008 nous avons reçu les visites officielles des Présidents de Roumanie, Albanie, Timor Oriental; du Vice-Premier Ministre de Bulgarie, des Ministres des Affaires Étrangères de Slovaquie, Biélorussie et Hongrie. Permettez-moi de mentionner la visite courtoise du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse de Luxembourg au précédent Grand Maître, peu de jours avant sa disparition.

Je désire souligner le courage du Grand-Duc dans son refus de signer la proposition de loi de son pays pour la légalisation de l’euthanasie. Nous admirons sa décision. Depuis mon élection, j’ai été invité en Visites d’Etat en Lettonie et en Croatie où j’ai rencontré les Présidents respectifs; je saisis cette occasion pour remercier de nouveau leurs Ambassadeurs respectifs pour l’intérêt et l’excellente organisation de ces visites. De plus, une délégation de l’Ordre conduite par le Grand Chancelier a été invitée en Lituanie, et eut l’honneur d’être reçue officiellement par son Président. Nous sommes encouragés par les résultats et nous sommes désireux de construire sur ce dialogue.

Nous avons aussi eu le plaisir de rencontrer le 62° Président de l’Assemblée Générale des Nations-Unies, Dott. Kerim, qui nous a permis de souligner l’importance que l’Ordre attache à la diplomatie multilatérale, qui promeut la paix à travers le dialogue constant entre les nations, et de réaffirmer notre entier support au travail réalisé par les Nations-Unies. Guidé par mon prédécesseur, l’Ordre a obtenu avec l’appui de l’Italie en 1994 le Statut d’Observateur permanent auprès de l’ONU, où nous maintenons des missions permanentes à New York, Genève, Rome, Vienne et Paris.

(Dans le futur)

Notre espoir est de construire et continuer dans notre mission spirituelle de Chevaliers Hospitaliers.

Notre mission principale est la même depuis le XIème siècle: le service aux pauvres et aux malades. Nous voulons aussi contribuer au dialogue interculturel, comme recommandé par le Pape Benoît XVI. Le réseau diplomatique large et croissant de l’Ordre est le résultat de la confiance et de la reconnaissance de vos gouvernements du statut international, neutre et apolitique de l’Ordre. Nous sommes encouragés par cette confiance et par cette reconnaissance – unique – qui nous permet de travailler dans le monde entier avec des pays de toutes régions, ethnies et traditions religieuses. Nous continuerons à nous consacrer à la collaboration avec vous pour le bien-être des pauvres et des malades partout où cela est nécessaire. Instrument qui nous permet aussi de fournir une assistance humanitaire ou des médiations lors de conflits armés aussi bien de caractère international qu’à l’interne des Etats, à condition d’assurer la sécurité et la protection du personnel humanitaire, comme exigé par les Conventions de Genève. Secours, reconstruction, réconciliation et entretien de la paix vont de pairs et débutent souvent par de petits pas.

Nous sommes une relativement petite entité pour opérer dans un monde vaste et complexe. Nous savons que vous nous faîtes confiance sur la base de la loyauté et l’intégrité de nos objectifs. Dans quelques jours je présiderai un séminaire international auquel participent les dirigeants mondiaux de notre Ordre. Avec presque 400 délégués venant des cinq continents, j’examinerai la mission de l’Ordre et notre spiritualité en action. Je leur rappellerai combien nous avons bénéficié de notre coopération avec vous et vos gouvernements et je les inviterai à identifier de nouvelles possibilités d’opérer ensemble de manière encore plus efficace pour servir les pauvres, les malades et les réfugiés.

Je voudrais vous encourager à toujours maintenir une relation étroite avec l’Ordre et ses activités et à compter sur nous au cas où vous considèreriez nécessaire une collaboration pour aider les nécessiteux.

****
Chers Ambassadeurs et membres des missions diplomatiques, permettez-moi de vous dire combien nous sommes fier de maintenir d’aussi étroites relations et de confiance avec vos pays respectifs et combien nous apprécions votre disponibilité personnelle.

Nous vous souhaitons la paix et l’espoir en 2009.

****
Tous mes meilleurs voeux à vous et vos familles, et pour la prospérité et l’harmonie des Nations que vous représentez si dignement.

discours grand maitre corps diplomatique

Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]