Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Près
Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Actualités

Discours du Grand Maître au Corps diplomatique

Rome, 14/01/2014 


Le Grand Maître Fra’ Matthew Festing a reçu aujourd’hui le corps diplomatique accrédité près l’Ordre de Malte pour l’audience du début de la nouvelle année. La rencontre a eu lieu à la Villa Magistrale sur l’Aventin.

Ci-dessous le discours du Grand Maître

Monsieur le Doyen, Excellences, Mesdames et Messieurs.

C’est pour moi un plaisir de vous recevoir ici aujourd’hui, à la Villa Magistrale, pour le traditionnel échange de vœux du début d’année qui est aussi l’occasion pour réfléchir à l’année passée et examiner ensemble de nouvelles voies de collaboration. Je voudrais vous remercier pour vos aimables paroles transmises par S. E. l’Amb. Nuncio Alfred D’Angieri pour la première fois dans ses nouvelles fonctions de Doyen du Corps Diplomatique. Je souhaiterais avoir une pensée pour son prédécesseur, S. E. l’Ambassadeur Alejandro Valladares Lanza, malheureusement décédé en octobre dernier.

Permettez-moi d’exprimer mes meilleurs vœux à chacun d’entre vous, aux chefs d’États et de Gouvernements que vous représentez, ainsi qu’à vos collaborateurs et à vos familles. Une bienvenue spéciale aux Ambassadeurs de Serbie, Costa Rica, Togo, Thaïlande, Portugal, Fédération Russe, Lituanie, Colombie, Slovaquie, Bulgarie, Jordanie, Pologne, Monténégro, Honduras et Brésil qui ont présenté leurs lettres de créance l’année dernière.

Renforcer continuellement les liens de coopération et d’amitié qui existent entre l’Ordre et vos pays est une de nos priorités, et nous avons été heureux de recevoir l’an dernier les présidents de Roumanie du Paraguay, du Togo et du Costa Rica, le Premier Ministre de la Lituanie et de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, tout comme d’autres hôtes importants du Libéria, de la République Tchèque, de Saint-Marin, de l’Organisation des États d’Amérique, de la Fédération Russe et de la Palestine.

De plus, des accords de coopération ont été conclus l’année dernière avec le Salvador, la République de Maurice et la Serbie, tout comme deux accords avec l’Organisation Mondiale de la Santé pour le Mozambique et la Guinée. J’aimerais également exprimer notre reconnaissance aux Gouvernements de la Principauté de Monaco et du Royaume de Belgique pour la mise en œuvre en 2013 d’accords signés en 2012 afin de soutenir l’action de l’Ordre au Liban (Monaco) et l’Hôpital de la Sainte Famille à Bethléem (Belgique). Je voudrais aussi évoquer la coopération du Gouvernement de la République de Chine (Taïwan) au sujet de nos activités au Salvador.

L’Ordre Souverain de Malte est également reconnaissant de l’invitation officielle faite par la République Italienne à participer avec d’autres États à l’Expo 2015 qui aura lieu à Milan du 1er mai au 31 octobre 2015 sur le sujet “Nourrir la Planète, Énergie pour la vie”. Nous voudrions saisir cette opportunité pour porter l’attention sur les problématiques qui guident notre action médico-sociale et humanitaire dans le cadre d’“Objectifs du Millénaire” des Nations Unies, en amplifiant particulièrement les initiatives socio-culturelles et la coopération internationale.

****
L’année 2013 a été marquée par la renonciation du Pape Benoît XVI, le 11 février. Ordre religieux laïc, l’Ordre Souverain de Malte a été particulièrement touché par l’annonce faite seulement deux jours après la messe qui célébrait le 900ème anniversaire de la reconnaissance officielle de l’Ordre. En tant que membre de notre Ordre, le Pape a voulu être présent lors des célébrations dans la Basilique Saint-Pierre afin de prononcer des mots de reconnaissance et d’encouragement pour les membres et volontaires de notre Ordre. Cela restera un souvenir précieux du Pape Benoît XVI qui, en de nombreuses occasions, a démontré sa proximité avec notre mission et notre action.

Je voudrais également exprimer la grande émotion de l’Ordre lors de l’élection du Pape François le 13 mars dernier. Son message au sein duquel s’occuper des plus nécessiteux constitue un axe d’action privilégié trouve écho dans notre Devise “obsequium pauperum”. J’ai eu l’honneur de rencontrer le Pape au cours d’une audience spéciale avec les responsables de notre hôpital Saint Jean-Baptiste à Rome et pour l’audience annuelle de la fête de Saint-Jean en juin. Son approche directe, son appel constant contre la “globalisation de l’indifférence” pour les souffrances des autres et son appel à la paix à travers le dialogue a touché tellement de personnes en un temps si court. Nous lui souhaitons une longue vie.

Je souhaite également féliciter Monseigneur Pietro Parolin pour sa nouvelle affectation comme Secrétaire d’État. Il connaît bien nos activités dans le monde. J’ai confiance dans le fait qu’il continuera à mener sa mission pour le bien de l’Église et de tous, “en collaborant pour la recherche de la paix et le respect de la dignité de chaque être humain”.

2013 a aussi été une année importante pour l’Ordre Souverain de Malte en ce qu’elle a marqué la célébration du neuvième centenaire de la proclamation de la Bulle Papale “Pie Postulatio Voluntatis”
par le Pape Pascal II, le 15 février 1113, un grand privilège qui représente l’origine de notre identité institutionnelle et de notre indépendance.

La messe commémorative célébrée le 9 février par le Cardinal Tarciso Bertone, alors Secrétaire d’État, à Saint-Pierre, et lors de laquelle plus de 5 000 membres, volontaires, chefs d’États et représentants gouvernementaux, tout comme un grand nombre de diplomates nous ont honorés de leur présence, a été un temps fort pour l’Ordre de Malte.

L’Ordre a toujours travaillé pour adapter son action aux environnements divers et changeants et la haute qualité et le niveau de son service ont été reconnus. Comme l’a dit le Pape Benoît XVI dans le discours qu’il nous a adressé le 9 février, “votre estimée et bienfaisante activité, menée dans une variété de champs et dans différentes parties du monde, et particulièrement concentrée sur le soin des malades dans des hôpitaux et des instituts de santé, n’est pas seulement philanthropie mais une expression efficace et un témoignage vivant de l’amour évangélique”.

****
Ce dynamisme et la continuité de la mission de l’Ordre jusqu’à ce jour pourraient aussi être attestés par d’autres anniversaires qui ont été célébrés dans différents pays européens en 2013, comme :

En Hongrie, l’Association Hongroise de l’Ordre de Malte a célébré le 85ème anniversaire de sa fondation (1928), tout comme le 25ème anniversaire de la création du Service de Secours Hongrois de l’Ordre. À cette occasion, une conférence sur l’Europe Centrale et Orientale a été organisée du 11 au 13 octobre 2013 à Budapest à laquelle j’ai eu l’honneur d’assister. L’inauguration s’est déroulée au siège du Parlement hongrois, en présence du vice-président du parlement Sándor Lezsák et du vice-premier ministre hongrois Zsolt Semjén. Les participants, plus de 200, venus de 12 pays, ont certes utilisé cette occasion pour fêter ces importants anniversaires, mais aussi pour réfléchir au sens des multiples activités de l’Ordre menées dans cette partie de l’Europe.

En Allemagne, j’ai eu le privilège d’être présent à la célébration du 60ème anniversaire du Service Auxiliaire Allemand, “Malteser Hilfdienst”, en septembre à Aachen. Y ont participé plus de 1 700 volontaires, membres et invités. Pendant les célébrations, un message vidéo du Chancelier, Madame Angela Merkel, a également été diffusé, louant l’”humanité et l’engagement” des 48 000 volontaires de l’Ordre de Malte en Allemagne.

En Irlande, le service de bénévoles de l’Ordre de Malte a célébré son 75ème anniversaire et a été récemment récompensé par un “Better Together Awards” au Château de Dublin, soulignant l’impact du travail mené dans la communauté par le Corps d’Ambulanciers – 4 000 volontaires – qui ont, l’an dernier, effectué plus de 300 000 kilomètres, transportant plus de 12 000 patients avec plus de 100 000 heures de service bénévole.

En Lituanie, l’organisation des jeunes de l’Ordre a fêté le 20ème anniversaire de son activité à Vilnius, menant un important travail d’assistance aux personnes âgées, aux aveugles, aux handicapés, et aux enfants défavorisés.

****
En regardant rétrospectivement 2013, nous ne pouvons manquer de rappeler les événements tragiques qui ont requis une action rapide et l’aide portée à des communautés en détresse, dans de nombreuses parties du monde :

Nous avons tous à l’esprit les images du typhon dévastateur Haiyan, le plus violent de mémoire d’homme, qui a durement frappé plusieurs îles des Philippines en novembre dernier, coûtant la vie à 6 000 personnes. On estime à 4,1 millions les personnes qui vivent aujourd’hui encore dans des abris temporaires.

L’intervention de l’Agence de Secours internationale de l’Ordre, Malteser International, avec le soutien de l’Association Philippine, a été immédiate dans les îles frappées le plus durement, malgré les énormes difficultés logistiques rencontrées pour rejoindre les zones cible, en particulier les îles de Samar et Bohol, où des kits de survie, de la nourriture et des vêtements ont été distribués. Avec plus de 5 millions d’euros reçus en financement, l’Ordre sera capable de soutenir activement les travaux de réhabilitation dans cette zone pendant les deux prochaines années.

Notre Service de Postes Magistrales a également émis un timbre spécial pour cette occasion. Les bénéfices fourniront un soutien supplémentaire à nos travaux dans la zone.

L’an passé a été marqué par la tragédie en cours de la guerre civile en Syrie et par son effet sur les pays voisins : des réfugiés arrivent en grand nombre en Turquie, au Liban et en Jordanie, mais aussi plus loin en Bulgarie.

L’Ordre de Malte a été, et est toujours, très fortement engagé dans l’action de faire face à l’énorme crise humanitaire causée par les réfugiés fuyant leur pays. Officiellement, les réfugiés syriens, ne serait-ce qu’au Liban, sont 800 000, mais selon toute probabilité, le total réel en est presque le double, un poids énorme pour la population libanaise qui elle-même compte environ 4 millions d’habitants.

À ce jour, la moitié des réfugiés syriens au Liban sont concentrés au Nord du pays, dans la zone desservie par le centre d’assistance Khaldieh que l’Ordre gère avec la Congrégation des “Sœurs Antonines” depuis 1986, à quelques kilomètres seulement de la frontière syrienne. Depuis août 2012, ce centre a été l’avant-garde de l’effort du Liban pour accueillir et assister les réfugiés syriens et est reconnu pour son haut niveau médical, social mais aussi son assistance psychologique. Nourriture, produits d’hygiène et kits de survie sont également distribués dans trois autres centres de l’Ordre au Liban, couvrant ainsi toutes les zones où sont localisés les réfugiés syriens.

En Turquie, une forte collaboration a été établie avec les partenaires locaux, de confessions diverses, dans le quartier de Kilis, très proche de la frontière syrienne, avec la création en septembre dernier d’un hôpital rural géré par l’Agence Internationale de Secours de l’Ordre de Malte et le Croissant Bleu International. Il fournit à un nombre toujours plus important de réfugiés un accès aux soins médicaux.

Nous sommes heureux de reconnaître que Malteser International est devenu le partenaire humanitaire le plus important en ce qui concerne le conflit syrien pour l’Office des affaires étrangères allemand et le Ministère de la Coopération.

Plus de 10 000 syriens ont trouvé refuge en Bulgarie où l’Ambassade de l’Ordre a joué un rôle essentiel, en particulier dans la distribution de nourriture, de couvertures chaudes et de vêtements, d’équipement et de fournitures médicales spécifiques dans trois camps qui combattent la maladie et les dures conditions liées à la venue du froid.

Il est encourageant de voir que le fort besoin de porter assistance aux réfugiés syriens a eu comme effet d’améliorer ultérieurement les liens étroits de l’Ordre avec les organisations et fondations musulmanes et orthodoxes.

Je voudrais rappeler notre action à Lampedusa. Nous ne pouvons en effet rester indifférents aux pertes tragiques dans la Méditerranée où des migrants essaient de rejoindre l’île de Lampedusa ou d’autres points des côtes de l’Italie du Sud dans l’espoir de passer “les portes de l’Europe”. Lampedusa est avec les années devenue un des symboles de la dramatique fuite face à la guerre, à la famine et à la persécution pour un futur plus sûr, trop souvent transformé en tragédie, à la merci des trafiquants d’humains.

Par rapport aux années précédentes, 2013 a vu une augmentation marquée du nombre de migrants tentant la traversée de la mer pour l’Italie ou pour Malte. Tandis que 15 000 émigrants et demandeurs d’asile ont atteints ces pays en 2012, selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), plus de 32 000 personnes sont arrivées en 2013.

Depuis 2008, le Service de Secours Italien de l’Ordre de Malte, le CISOM, a travaillé en étroite collaboration avec les autorités italiennes engagées dans les opérations de sauvetage et d’assistance aux migrants tentant la traversée dangereuse du Détroit de Sicile. Grâce à l’accord de coopération avec la Garde Côtière et la “Guardia di finanza” Italienne ces six dernières années, nos volontaires spécialisés ont assuré, à bord des bateaux patrouille, une aide médicale et psychologique à plus de 4 000 enfants, hommes et femmes, enceintes pour beaucoup d’entre elles.

Au total, 97 travailleurs volontaires ont été impliqués de manière intensive à la suite du naufrage du 3 octobre dans lequel plus de 350 migrants, pour la plupart Érythréens, ont perdu la vie.

Les psychologues du Corps de Secours de l’Ordre jouent eux aussi un rôle essentiel. Ils sont appelés non seulement pour offrir un soutien aux survivants traumatisés, mais aussi souvent pour aider les travailleurs mêmes qui, les premiers, portent le poids du traumatisme psychologique et émotionnel d’arracher des corps à la mer.

En République d’Afrique Centrale, selon une estimation UNHCR, plus de 800 000 personnes ont été contraintes de quitter leur maison depuis le début des violences en décembre 2012. L’Ordre de Malte France, présent dans le pays depuis plus de 30 ans avec 14 centres médicaux à travers le territoire, a intensifié son aide en offrant un équipement sanitaire et médical supplémentaire pour les hôpitaux locaux et les cliniques pédiatriques par l’intermédiaire de notre Ambassade.

Au Soudan du Sud, plus de 189 000 personnes – selon des données UNHCR – auraient fui leur maison depuis que la violence a éclaté dans la capitale, Juba, en décembre 2013. Le Service de Secours international de l’Ordre de Malte, actif dans le pays depuis plus de trente ans, continue de poursuivre les projets en place grâce aux membres de notre équipe locale. Ils visent à renforcer les structures de soins dans les États Lacs et Équatoria-Occidental en construisant 35 nouveaux centres de santé. Face à la montée de la violence dans le pays, Malteser International planifie la mise en place d’un projet de secours pour les personnes déplacées au Soudan du Sud comme sur la frontière de l’Ouganda.

À la suite de la crise politique au Mali en 2012, environ 475 000 personnes ont dû quitter leurs maisons, beaucoup traversant la frontière avec les pays voisins, la Mauritanie, le Niger et le Burkina Faso. Dans ce dernier, les 150 secouristes et ambulanciers de l’Ordre de Malte ont joué un rôle actif dans les opérations d’aide de l’UNHCR pour assister les réfugiés maliens. Ils gèrent huit centres avec ambulances sur tout le pays. L’Ordre de Malte France assiste également les personnes déplacées à l’intérieur du Mali en envoyant des médicaments, de la nourriture, des produits d’hygiène et des vêtements.

La République Démocratique du Congo a récemment été saisie par de violents conflits qui ont éclaté entre les rebelles et l’Armée Congolaise. Cela a conduit des dizaines de milliers de personnes à traverser la frontière avec l’Ouganda et un nombre important à rejoindre le quartier pauvre et isolé de Bundibugya. Face à la crise humanitaire, Malteser International a réhabilité quatre postes de santé sur la frontière Ouganda-Congo avec des lits d’accouchement, des tentes, des frigidaires pour les vaccins, des médicaments et une équipe médicale mobile pour les 22 000 réfugiés et habitants de la zone.

Dans une réflexion sur les terribles souffrances humaines causées par les conflits civils, je ne peux ignorer le sujet extrêmement triste de la violence sexuelle contre les femmes et les enfants en République démocratique du Congo. Avec environ 1 100 cas par mois, il s’agit du pays le plus touché au monde. Il est évident que cette violence est régulièrement employée comme un instrument de guerre dans l’intention d’humilier et de terroriser la population.

Si l’Ordre est actif en République Démocratique du Congo depuis 1996, avec plusieurs projets visant à améliorer les conditions de vie de la population locale, notre Service de Secours international a fourni ces dix dernières années à près de 50 000 victimes parmi les plus nécessiteux une assistance médicale et psychologique. À cette fin, un lien d’étroite collaboration a été établi avec plus de 50 organisations locales et des progrès réalisés dans la formation des équipes de secours locales qui souvent incluent des femmes qui ont elles-mêmes été victimes de violences.

****
Malgré l’urgence de nombre de ces interventions, l’Ordre n’a pas négligé ses activités courantes dans de nombreux pays autour du globe, à commencer par Haïti où l’équipe de l’Ordre de Malte est toujours présente avec des programmes de secours à la population locale – comme des écoles de soutien et la construction d’infrastructures – quatre ans après le tremblement de terre dévastateur.

En Asie, le Service de Secours International de l’Ordre Souverain de Malte, Malteser International, continue d’être actif au Pakistan, en Inde, au Myanmar, en Thaïlande, au Cambodge et au Vietnam. S’agissant d’une zone durement affectée par les désastres naturels, une attention plus grande est accordée à la prévention des catastrophes. Les projets vont du développement des systèmes d’alerte, à la reforestation des palétuviers le long des côtes et la construction de station d’eau courante flottante sur l’eau dans l’éventualité d’inondations. La formation de la population locale pour gérer les cataclysmes constitue un engagement important, avec une attention spéciale aux besoins des handicapés qui sont inévitablement les premières victimes lors d’une catastrophe inattendue.

En novembre dernier, l’Ordre Souverain de Malte a ouvert un second bureau pour son Agence de Secours International, Malteser International, à Miami, en Floride, afin d’augmenter la réactivité et l’efficacité de ses interventions en cas de catastrophes naturelles sur le continent américain et de servir les communautés dans le besoin en développant des programmes spécifiques en lien étroit avec nos missions diplomatiques et les Associations Nationales présentes dans presque tous les états américains.

Nos efforts s’étendent également aux communautés marginalisées, en particulier le peuple Rom, plus grande minorité d’Europe constituée d’environ 12 millions de personnes.

Si l’aide au peuple Rom n’est pas une initiative nouvelle pour l’Ordre, déjà engagé dans de nombreux projets de logement et d’éducation dans divers pays européens comme la Hongrie, la Roumanie et l’Albanie, l’Ordre a nommé l’an dernier un Ambassadeur chargé de cette minorité. Il a comme mission la coordination et la coopération avec les organisations internationales selon le “Cadre Européen des Stratégies Nationales d’Intégration des Roms jusqu’en 2020” qui se concentre sur les champs de l’éducation, de l’emploi, de la santé et du logement.

****
L’Ordre Souverain de Malte n’est pas seulement impliqué dans le soutien aux populations en difficulté mais s’est toujours concentré sur l’importance de la préservation du patrimoine religieux pour protéger la dignité humaine à travers le respect de l’identité d’un peuple.

Le 7 novembre dernier, j’ai été invité à participer à la Conférence Générale de l’Unesco à Paris où j’ai illustré les principales activités de l’Ordre à cet égard. Celles-ci représentent une des priorités constantes de l’Ordre dans la coopération avec la Commission Européenne et l’Unesco comme le démontre le nombre d’initiatives importantes entreprises conjointement dans un passé récent à Paris, Bruxelles et Chypre.

Comme je l’ai rappelé à cette occasion, la protection du patrimoine religieux devrait être vue comme un élément vital pour la promotion de la stabilité sociale, la construction de la paix et l’issue de situations de crise, tout comme la garantie pour un développement social, environnemental et économique durable. Le document sur les “Orientations relatives à la promotion et à la protection de la liberté de religion ou de conviction”, approuvé par le Conseil de l’Union Européenne le 24 juin dernier, en référence aux normes internationales, est un exemple encourageant et un grand pas en avant pour encourager la diversité, le respect, et la tolérance entre les personnes de croyances différentes et la reconnaissance de l’universalité des droits de l’homme.

****
Excellences,

Je voudrais conclure comme suit : nous réalisons, et avec nous certainement de nombreuses autres personnes, que la question de l’identité se trouve de plus en plus au cœur d’importantes confrontations. Nous les vivons dans de nombreuses zones en travaillant sur le terrain, que le pays soit riche ou pauvre. Cette question apparaît comme le résultat de l’effondrement des grandes idéologies de masse qui ont marqué la vie internationale du vingtième siècle. La plupart des gens sont à la recherche de références culturelles, d’une identité territoriale, de repères religieux, de valeurs spirituelles, et d’un bon gouvernement de la part des institutions nationales et internationales. Parallèlement, la globalisation ayant ses limites, nous assistons au retour des États. Une nouvelle géopolitique est apparue à travers le monde, tandis que les conflits entre États et entre régions ont remplacé les anciennes divisions politiques et économiques Est-Ouest et Nord-Sud. Mais le retour des États appelle également à un retour des diplomates car la diplomatie est l’instrument préféré des États. Elle s’exprime aujourd’hui de différentes façons : outre la diplomatie traditionnelle, il y a la diplomatie culturelle, la diplomatie économique et la diplomatie humanitaire, et aussi, bien sûr, la diplomatie du Saint-Siège, la plus ancienne et la plus recherchée.

L’Ordre de Malte continuera à jouer son rôle, en vertu de sa nature indépendante, apolitique et neutre, en construisant des ponts de dialogue et en conduisant des missions d’assistance et de médiation qu’il mettra à la disposition de la communauté internationale et en particulier des États avec lesquels il entretient des relations diplomatiques. À ce propos, je voudrais rappeler comme un heureux événement l’ouverture des relations diplomatiques entre l’Honduras et Saint-Marin au Palais Magistral en décembre dernier.

Le monde d’aujourd’hui et – si je puis me permettre, l’Ordre Souverain de Malte – a besoin de diplomates comme vous, chers amis.

Chers Ambassadeurs et autres membres distingués du Corps Diplomatique, permettez-moi de vous remercier pour votre soutien constant et votre coopération dans la poursuite de la haute mission dont vous avez la charge. J’adresse mes vœux les plus personnels et sincères au Pays que vous représentez, à vous, à vos collaborateurs et à vos familles pour une année 2014 paisible et épanouissante.

discours du grand maitre au corps diplomatique 3

Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]