Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Fermer
Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Actualités

Le projet “Doctors to Doctors” se poursuit pour évaluer les répercussions du Covid-19 au Yémen

20/05/2020 


Un deuxième séminaire en ligne pour évaluer les répercussions de la pandémie de Covid-19 au Yémen a eu lieu aujourd’hui. La première réunion virtuelle avec des autorités médicales du Yémen a été organisée le 7 mai avec la participation d’experts de l’Organisation Mondiale de la Santé ainsi que de médecins de l’Ordre de Malte d’Italie, d’Irlande et d’Allemagne et des représentants de l’Ordre souverain de Malte. Aujourd’hui, lors de la rencontre, des médecins travaillant en première ligne contre la pandémie en Europe et en Turquie ont pu partager des informations spécifiques avec leurs homologues yéménites sur les procédures pour prévenir et traiter le virus.

La formation en ligne du personnel sur les derniers traitements et l’utilisation appropriée des EPI (équipements de protection individuels) jouent un rôle essentiel dans le combat contre la diffusion du virus, a souligné Rainer Lob, anesthésiste et chef des médecins pour Malteser Hilfsdienst, l’organisation allemande de l’Ordre de Malte. La sensibilisation du public et l’encouragement aux changements de comportement, comme limiter les visites dans les hôpitaux et s’isoler en cas de symptômes liés au Covid-19, peuvent également être considérés comme une priorité dans les protocoles de protection, a déclaré Lisa Cunningham, médecin urgentiste pour l’Ordre de Malte en Irlande.

Le Yémen n’a presque pas la capacité de faire face à une autre crise sanitaire. La guerre a déjà endommagé environ la moitié des hôpitaux et cliniques du pays. L’ONU estime que 80% de la population a besoin d’une aide humanitaire. 4,3 millions de personnes auraient été déplacées à l’intérieur du pays. L’insécurité alimentaire est omniprésente et 16 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable. Ainsi, le pays a déjà dû affronter plusieurs épidémies, notamment avec le choléra mais aussi la dengue. L’arrivée du Covid-19 au Yémen cause donc une grande préoccupation. Compte tenu de ces réalités, le Yémen ne peut pas faire face seul au Covid-19.

Le projet “Doctor to Doctor” a été lancé par l’Ordre de Malte en partenariat avec le think tank Forward Thinking, basé à Londres, au lendemain de l’épidémie du Covid-19. Il vise à mettre en relation des experts médicaux et leurs homologues des pays du Moyen-Orient pour partager les meilleures pratiques et les protocoles adoptés par les pays qui arrivent à contenir l’endiguement de la pandémie. Deux autres réunions virtuelles ont eu lieu avec les autorités palestiniennes.

 

projet doctors to doctors poursuit evaluer repercussions covid 19 au yemen

Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]