Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Près
Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Actualités

Déclaration de l’Ordre de Malte au “sommet mondial sur la société de l’information”

Genève, 12/12/2003 


Les chefs mondiaux se sont rencontrés à Genève pour participer au “Sommet Mondial sur la Société de l’Information”, ayant pour objectif de surmonter le ‘fossé numérique’ qui s’est créé entre riches et pauvres.

Plus de 60 chefs d’Etat, fonctionnaires de 175 pays et d’autres 10 000 représentants de la société civile, des média, du monde des affaires et de la technologie, se sont réunis à Genève pour un sommet de trois jours organisé sous l’égide de l’O.N.U.

A l’ère de l’information, l’objectif était de trouver une solution à apporter aux Nations les plus pauvres et d’accélérer leur développement économique en améliorant l’accès à la technologie du téléphone mobile et à Internet.

Nous rapportons ci-dessous la déclaration de S.E. Monsieur Jean-Pierre Mazery, Chef de la Délégation de l’Ordre Souverain de Malte

Monsieur le Président,

Excellences,

Mesdames et Messieurs les Délégués,

Permettez-moi de vous féliciter, Monsieur le Président, pour votre brillante élection. Je tiens aussi à remercier la Suisse pour son hospitalité et les préparatifs de ce Sommet, en associant à cette gratitude l’UIT et tous ceux qui ont œuvré au succès de cette réunion internationale, unique en son genre.

1. La mission de l’Ordre Souverain de Malte s’exerce depuis plus de neuf siècles dans les domaines hospitalier, médical et sanitaire. Les 11’000 membres et les milliers de bénévoles qui participent à son action, s’efforcent d’accueillir, de secourir et de soigner les malades et les plus démunis, partout dans le monde, quelle que soit leur souffrance, sans considération de leur origine, de leur race ou de leur religion. Il intervient également au secours des réfugiés, des victimes de catastrophes naturelles et de conflits armés.

2. L’Ordre de Malte exprime sa satisfaction de voir que les Etats, les organisations internationales, les représentants de la société civile et du secteur privé tiennent à affirmer, ensemble, leur volonté et leur détermination communes d’édifier une Société de l’Information à dimension humaine, ouverte à tous ceux qui souhaitent partager l’information et les savoirs. Par vocation, l’Ordre est particulièrement attaché à la lutte contre la maladie, la pauvreté et la maltraitance. Ce faisant, il s’inspire de ses propres charismes traditionnels, mais aussi des principes consacrés par la Charte des Nations Unies et la Déclaration universelle des droits de l’homme. Il se déclare, en outre, en plein accord avec l’enjeu annoncé, qui est de tirer parti du potentiel des Technologies de l’information et de la communication (TIC) pour promouvoir les objectifs de développement contenus dans la Déclaration du Millénaire des Nations Unies.

3. Cependant, si l’Ordre de Malte reconnaît l’importance des Technologies de l’information, il est conscient aussi que leur usage peut mener à toutes sortes d’abus. Il est essentiel, dès lors, que le recours aux TIC respecte la dignité de la personne humaine, les droits de l’homme, de l’enfant et de la famille, ainsi que les valeurs fondamentales que sont la liberté de religion, de conscience et d’opinion et le respect de la vie privée.

4. En particulier, l’utilisation des TIC doit reconnaître la dignité des enfants, protéger leurs droits et leur bien-être, favoriser leur éducation et leur épanouissement. Il est impératif de les protéger contre toute exploitation ou abus, notamment la pornographie, la prostitution, la pédophilie et contre toute autre forme de violence.

5. Ce qui fait la communication, ce ne sont pas les techniques, mais les hommes et les sociétés qui utilisent celles-ci dans leurs dimensions culturelle et sociale. Prenons garde à ce que les performances des nouvelles Technologies de la communication ne supplantent pas l’idéal qui doit être le nôtre, centré sur la dignité et le respect de l’homme et vers lequel la Société de l’Information doit tendre. Il convient donc que cette Société puisse s’appuyer sur une dimension éthique réelle.

6. C’est dire que les TIC doivent être considérées comme un moyen au service de tous et de chacun, et non comme une fin en soi ou comme exclusivement subordonnées à la conquête de nouveaux marchés.

7. La Société de l’Information doit, en revanche, être fondée sur le respect des religions et des traditions, et s’efforcer de favoriser la diversité culturelle et linguistique, ainsi que le dialogue entre les civilisations.

8. L’Ordre de Malte apprécie, en particulier, les dispositions prévues dans le Plan d’action qui ont trait au domaine de la santé, car ces technologies sont nécessaires aux volontaires, aux professionnels et à tous les personnels humanitaires, tant pour assurer les soins et l’accès aux soins que pour garantir leur propre sécurité sur les théâtres d’opération.

9. Sur les plans médical et hospitalier, permettez-moi d’illustrer très concrètement l’espoir que nous mettons dans ces nouvelles technologies : l’Ordre de Malte a créé, à Paris, une Maison d’Accueil spécialisée pour polyhandicapés lourds et dépendants, l’une des plus modernes d’Europe. Grâce à des équipements électroniques extrêmement performants, ceux de nos résidants paralysés et qui ont perdu l’usage de la parole, peuvent commander de leur fauteuil jusqu’à 150 fonctions, qui vont de l’ouverture des portes ou des volets jusqu’à la communication avec leurs proches, et bien entendu l’usage de l’internet. L’une de ces personnes profondément handicapée pilote son ordinateur par clignement de ses paupières, tandis qu’une autre le commande grâce à une pastille collée entre ses sourcils. Et l’on pourrait multiplier les exemples, et citer aussi les opérations médicales à distance et les banques de données médicales.

Ces TIC représentent donc un espoir extraordinaire pour les malades et les blessés dans le monde, tout spécialement pour les populations des pays en développement, marginalisés ou laissés pour compte.

Monsieur le Président,

10. Contribuer à améliorer la condition des êtres humains, en recourant aux technologies nouvelles et à leur bon usage – dans un esprit de justice et de partage -, tel est le but que le Sommet Mondial de Genève, et demain celui de Tunis, se sont assignés et poursuivent. La tâche est considérable : soyez assuré que l’Ordre de Malte tient à apporter sa contribution à cet ambitieux programme au service du bien commun et d’un monde plus pacifique, plus équitable et plus solidaire.

declaration de lordre de malte au sommet mondial sur la societe de linformation 2

Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]