Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Fermer
Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.
*

Actualités

Le discours du Grand Maitre au Corps Diplomatique

Rome, 11/01/2011 


Le Grand Maître de l’Ordre de Malte, Fra’ Matthew Festing, a reçu les Ambassadeurs des 104 Pays accrédités auprès de l’Ordre pour l’audience traditionnelle de début d’année. La rencontre a eu lieu à Rome dans la Villa Magistrale de l’Ordre.

Ci-dessous le discours du Grand Maître

Monsieur le Doyen, Excellences, Mesdames et Messieurs,

Un accueil chaleureux à vous tous ici présents aujourd’hui, membres du Corps diplomatique accrédité auprès de l’Ordre Souverain de Malte, à l’occasion traditionnelle de l’échange de voeux en ce début d’année. Je voudrais remercier le Doyen de notre Corps diplomatique, l’ambassadeur du Honduras Son Excellence Valladares Lanza, pour ses aimables paroles ; et je tiens particulièrement à saluer les ambassadeurs de Bolivie, des Philippines, de Cuba, de Lettonie, du Liban, de Panama, du Guatemala, du Nicaragua, de Géorgie, et du Portugal, qui participent à cette cérémonie pour la première fois ; et à accueillir l’ambassadeur de Monaco, suite au récent rapprochement de nos missions diplomatiques réciproques.

L’année 2010 a été marquée par de multiples évènements, voyages officiels, visites sur le terrain, rencontres privées, ainsi que par de nombreuses interventions humanitaires d’urgence comme par la poursuite de nos programmes hospitaliers et médicaux dans plus d’une centaine de pays, sur tous les continents. Je décrirai brièvement les faits les plus importants :

(Relations avec le Saint-Siège)

Tout d’abord, je voudrais partager avec vous la joie très particulière des membres de l’Ordre à travers le monde, maintenant 13 000, lorsque l’archevêque Paolo Sardi fut créé cardinal par Sa Sainteté Benoît XVI lors du Consistoire du 20 novembre 2010, et confirmé dans sa charge de Cardinalis Patronus de l’Ordre – en français, le Cardinal Protecteur de l’Ordre.

Nous avons également été reconnaissants à Leurs Eminences le cardinal secrétaire d’Etat et le cardinal préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, pour avoir nommé un observateur de l’Ordre de Malte à l’Assemblée Spéciale du Synode des évêques pour le Moyen-Orient qui s’est tenu en octobre à Rome.

Le dialogue interreligieux est un domaine traditionnellement lié à notre histoire. Ainsi les visites du patriarche de l’Église Grecque-Melkite, Grégoire III Laham d’Antioche, de Jérusalem et d’Alexandrie, et du métropolite Hilarion, président du département des relations extérieures du patriarcat de Moscou, ont permis de fructueuses discussions pour travailler ensemble non seulement contre la sécularisation de l’Europe, mais aussi pour promouvoir la défense de la vie humaine, de la naissance à la mort et pour collaborer afin d’aider les pauvres et les nécessiteux.

Et dans le domaine du dialogue interculturel, je voudrais mentionner un projet original que nous avons entrepris récemment, appelé « Caravane ». Il s’agit d’un programme de sept mois conçu pour les jeunes d’une vingtaine d’années de tous les pays. Ce programme a lieu au Liban et associe le service aux enfants gravement handicapés avec des études de l’histoire du Moyen-Orient, et des religions Chrétienne et Islamique aussi bien que des cours de langue arabe. Cette expérience unique permet une meilleure compréhension du soin des handicapés et du patrimoine multiculturel de la région.

(Activités hospitalières et humanitaires)

Il y a un an, presque jour pour jour, le monde s’est éveillé avec les nouvelles d’un tremblement de terre dévastateur en Haïti. La destruction fut terrible, très répandue, et les conséquences humanitaires extraordinaires. Grâce à la mobilisation immédiate de notre ambassade en République dominicaine ainsi que les membres de nos associations américaines et cubaines, qui furent immédiatement rejointes par nos associations allemandes, françaises, italiennes et polonaise, et par notre Corps de secours international, Malteser International, l’Ordre de Malte a pu créer deux bases à partir desquelles une assistance médicale était fournie. Nous avons établi un hôpital de campagne à Léogâne, où plus de 2 000 patients furent traités pendant les deux premières semaines après le tremblement de terre ; et un centre médical près de Darbonne, qui est devenu le centre pour les services sanitaires de proximité dans le secteur. Dans l’hôpital Sacré-Cœur de Milot, dans le Nord du pays, que l’Ordre soutient depuis plus de 15 ans, où 400 personnes ont été opérées dans les trois semaines suivant la catastrophe. Notre aide, qui a débuté par des secours de première urgence et des interventions chirurgicales d’urgence, s’est convertie en programmes de reconstruction, et maintenant, en campagnes de formation à l’hygiène pour lutter contre la propagation du choléra.

En juillet dernier, des pluies de mousson abondantes ont inondé un cinquième du Pakistan, avec des chiffres officiels faisaient état de plus de 17 millions de victimes directement touchées par la destruction de leurs biens, de leurs moyens de subsistance et d’infrastructures. Comme l’Ordre développe des projets depuis plus de 20 ans dans le pays, ses équipes médicales, déjà spécialisées dans le diagnostic des maladies liées aux inondations et les traitements précoces, sont rapidement passées à l’action dans la vallée de Swat, au Kohistan et au Pendjab. Après la première phase d’urgence, nous nous concentrons maintenant sur la reconstruction des vies en créant des abris spéciaux de secours pour être utilisés en haute montagne, tout en construisant des usines de traitement de l’eau et des campagnes d’éducation sanitaire pour éviter la propagation de maladies.

Au cours de l’année, j’ai eu l’occasion de rendre des visites officielles sur le continent africain où nous sommes présents dans 35 pays avec une large gamme de services médicaux et humanitaires. J’ai eu de très intéressantes conversations avec Son Excellence le président et les membres du gouvernement au Kenya, où nous sommes présents depuis 2001 à travers Malteser International, avec des programmes comprenant la prévention et le traitement de la tuberculose et du VIH/SIDA, et la formation de personnels locaux dans huit bidonvilles à Nairobi, où environ 600 000 personnes vivent dans de pauvres conditions sanitaires et d’hygiène.

J’ai aussi rendu une visite officielle en République démocratique du Congo, où l’Ordre soutient quelques 350 centres de santé, grâce à notre très active ambassade à Kinshasa, ainsi qu’aux organisations de l’Ordre d’Allemagne, de France et de Belgique, et notre Corps de secours international, Malteser International. Plus de deux millions et demi de personnes ont maintenant accès aux services médicaux, comprenant des campagnes de vaccination et le traitement de la tuberculose et du VIH/SIDA.

Dans l’Est du Congo en particulier, nous avons fourni au cours des 6 dernières années un traitement psychologique et médical à environ 49 000 femmes et enfants, qui furent d’innocentes victimes d’agression, de viol et de mutilation dans les provinces déchirées du Sud Kivu. Afin de contribuer à prévenir de futures catastrophes humanitaires et de réduire les victimes et les dommages économiques, nous resterons sur place à long terme.

Ici, en Italie, notre Hôpital Saint-Jean-Baptiste, près de l’aéroport de Fiumicino, continue d’effectuer son travail vital, malgré un environnement économique extrêmement difficile. L’attention y est concentrée sur l’Unité de Réanimation reconnue au niveau national, l’une des rares structures de soins médicaux italienne dédiée à fournir un traitement spécialisé pour les patients en convalescence de leur comas. En 2010, 65 000 patients au total ont été soignés en Italie, y compris ceux traité dans les 12 centres pour diabétiques que nous gérons à travers le pays.

Nos relations avec la Garde côtière italienne pour aider les réfugiés en mer continue de se développer, comme l’illustre notre confirmation pour trois ans supplémentaires de l’accord signé en 2007. Nous avons également signé un protocole avec la Brigade des finances italienne, qui vise à sauvegarder les droits de l’homme à travers des équipes médicales de premiers secours. 300 médecins et bénévoles du Corps Italien de Secours de l’Ordre de Malte travaillent maintenant aux côtés de la Brigade des finances et la Garde côtière afin de fournir des services de premiers secours directement à bord de leurs unités aériennes et navales.

Plus généralement, je voudrais rappeler que l’Ordre, tout au long de son histoire, a toujours été novateur dans ses soins apportés aux personnes dans le besoin. A cet égard, de nouvelles façons de prendre soin des personnes souffrant de démence ont été développées par nos centres de soins en Allemagne, conduisant à une réorganisation complète des logements et des activités des patients, et une compréhension de la progression de la maladie et des mesures nécessaires pour les aider à chaque étape. Ces évolutions ont été très efficaces dans le traitement de la démence, et nos homologues en France et en Grande-Bretagne utilisent également des techniques innovantes de traitement avec un succès notable.

(Visites d’État et visites officielles)

Notre réseau diplomatique humanitaire fournit de l’aide en toute impartialité et neutralité, et c’est dans cet esprit que j’ai rencontré des chefs d’Etats et de gouvernements, en 2010.

Nous avons eu le plaisir de recevoir les présidents de la République dominicaine, de Croatie et des Seychelles, le premier ministre de Bulgarie, le ministre des Affaires étrangères du Paraguay et de Lettonie, le ministre français de la Santé, le président du Parlement de la République tchèque, le directeur général de l’UNESCO, et le président du Sénat du Canada, que je tiens à remercier pour l’invitation du Sénat canadien à participer à la célébration du centenaire de la Marine canadienne, en présence de Sa Majesté la reine Elizabeth II.

Nous avons été particulièrement honorés de recevoir la visite du président de la Commission européenne, S. E. José Manuel Barroso, un événement auquel beaucoup d’entre vous ont assisté. La Commission européenne et l’Ordre de Malte ont des projets humanitaires communs déjà en place en République démocratique du Congo, en Thaïlande, au Cambodge et au Myanmar/Birmanie. Nous travaillons aussi sur de nouveaux programmes au Moyen-Orient, où la préservation de sa diversité culturelle et religieuse est en jeu, pour aider la population à demeurer sur son lieu d’origine et renforcer la stabilité dans la région.

Je tiens également à mentionner la récente et très réussie visite d’État au Portugal, où nos liens de longue date ont été renforcés au cours des très intéressantes réunions avec Son Excellence le président Aníbal Cavaco Silva et les autorités politiques et religieuses les plus élevées de la nation. J’ai aussi eu le plaisir de rencontrer les ambassadeurs représentant la Communauté des Pays de Langue Portugaise, avec laquelle nous avons signé l’accord de coopération.

Je ne voudrais pas oublier le très agréable rencontre privé que nous avons partagé avant Noël avec le président de l’Autriche, Son Excellence Docteur Heinz Fischer, et ses conseillers, à la Hofburg à Vienne.

(Accords de coopération)

Nous avons signé plusieurs accords de coopération en vue de renforcer les activités d’aide mutuelle dans nos pays respectifs. Nous sommes particulièrement satisfaits de l’accord de coopération signé par le gouvernement de la République de Hongrie et ratifié par le Parlement hongrois en novembre dernier, qui a pour but de développer davantage les services vitaux que l’organisation nationale de l’Ordre a fournis au peuple hongrois au cours des deux dernières décennies.

L’accord signé entre le Corps Italien de Secours de l’Ordre de Malte (CISOM) et le Ministère des situations d’urgence de la Fédération de Russie (EMERCOM) comprend le développement de programmes de coopération, la coordination des situations d’urgence, l’organisation et la gestion des bénévoles de la défense civile et des séminaires de formation bilatérales.

Des accords de coopération ont également été signés avec la République tchèque et avec la Communauté des Pays de Langue Portugaise, qui comprend le Portugal, le Brésil, l’Angola, le Cap-Vert, la Guinée-Bissau, le Mozambique, Sao Tomé-et-Principe, et le Timor oriental.

*****

Je voudrais enfin m’associer pleinement aux déclarations faites par le Saint Père, ainsi que par l’ensemble de la communauté internationale, à propos de la nouvelle vague de violence qui s’est abattue sur les Chrétiens au Pakistan, en Indonésie, au Soudan, au Nigeria et aux Philippines, et ailleurs.

Le Saint-Père condamne fortement la violence.

Les maronites, les chaldéens, les melkites et les coptes, sont-ils condamnés à disparaître ? N’ont-ils le choix qu’entre l’exil, le silence ou la mort ?

Nous voyons bien que le phénomène de la violence s’étend dangereusement partout dans le monde ; elle ne se manifeste plus seulement dans le cadre des conflits armés, mais de plus en plus sous des formes multiples de contestation, tant de la part de groupes que d’individus pour lesquels la violence, l’acte de destruction, est une façon d’affirmer aux yeux du monde qu’ils existent – une existence qu’ils sont incapables de construire par eux-mêmes. Cette question – la violence – pourrait bien être le grand défi de notre siècle.

Sur le terrain des conflits, là où notamment les organisations humanitaires interviennent, plus que jamais ce sont les populations civiles qui sont les cibles des terroristes, des organisations criminelles.

Dans ce contexte, les organisations humanitaires internationales sont devenues des interlocuteurs opérationnels incontournables aux côtés des Etats, des Nations Unies, de l’Union Européenne et des organisations internationales.

C’est dans cet esprit que l’Ordre de Malte en France a décidé d’organiser une conférence internationale sur « La diplomatie humanitaire et la gestion des crises internationales ». Cette conférence se tiendra à la fin du mois à l’UNESCO à Paris, et réunira des personnalités internationales représentant les grandes institutions militaires et civiles plus particulièrement engagées dans l’action humanitaire, afin de déterminer les principes d’action qui doivent être mis en œuvre par les différents acteurs sur le terrain, et de définir l’éthique de ces types d’engagement dans les zones de crise. Vous êtes cordialement invités à cette conférence.

*****

Chers ambassadeurs et membres des missions diplomatiques, nous sommes fiers d’entretenir de si étroites relations de confiance avec vos pays, et nous apprécions grandement votre disponibilité personnelle et votre collaboration que vous avez offert avec tant de bienveillance au Grand Magistère dans sa mission de fournir une assistance à ceux qui sont dans le besoin. Mes meilleurs vœux à vous et à vos familles, et pour la prospérité et l’harmonie des Nations que vous représentez si dignement.

address grand master diplomatic corps

Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]