Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Fermer
Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Actualités

20ème anniversaire du génocide Rwandais : pour l’Ordre de Malte, il est : « important de se souvenir des victimes et des survivants »

Rome, 03/04/2014 


En avril 1994, les membres de la majorité Hutu au Rwanda ont organisé et mis en œuvre le massacre de masse de la minorité Tutsi. En à peine 100 jours, plus de 800 000 Tutsi ont été massacrés, 10 000 ont été tués par jour, toutes les 7 minutes. Le génocide a été déclenché par la mort du président rwandais Juvénal Habyarimana, un Hutu, lorsque son avion a été abattu au-dessus de l’aéroport de Kigali, le 6 avril 1994. « Aujourd’hui, nous commémorons les victimes du plus grand génocide de l’Afrique dans l’histoire moderne et rendons hommage à ceux qui ont survécu et supportent encore les conséquences physiques et psychologiques d’une telle atrocité », dit Albrecht Boeselager, Grand Hospitalier de l’Ordre Souverain de Malte.

« Pour le Corps de Secours de l’Ordre de Malte d’alors – ECOM – le Rwanda fut la première mission internationale : des associations nationales de l’Ordre, en particulier d’Allemagne, de France et de Belgique, fournirent ensemble des secours médicaux pour la première fois », se souvient Boeselager.

« Commémorer cet anniversaire est important pour plusieurs raisons – dit le Grand Hospitalier. Nous devons éviter que de telles atrocités ne se reproduisent à l’avenir et nous avons le devoir de promouvoir la culture de l’acceptation et de la fraternité ».

Compte tenu de la large reconnaissance que le massacre du Rwanda était une tragédie prévisible, « commémorer le 20ème anniversaire du génocide est une occasion importante pour réfléchir sur le rôle crucial que la communauté internationale doit jouer dans la prévention de tels crimes effroyables », dit Boeselager.

« L’Ordre de Malte continuera à jouer son rôle, en vertu de sa nature indépendante, apolitique et neutre, pour construire des ponts de compréhension et de dialogue », dit Boeselager en soulignant l’importance de la diplomatie humanitaire pour faire face aux défis du 21ème siècle.

Les premières équipes de l’Ordre de Malte sont arrivés au Rwanda du nord dans la région de Byumba peu après le début des massacres. Un secours médical d’urgence a été fourni pendant plus de 5 mois à environ 30 000 personnes déplacées dans trois différents camps. Dans le district de Kiziguro, au nord de Kigali, en novembre 1994 le personnel de l’Ordre de Malte a commencé la réhabilitation et la reconstruction des infrastructures médicales locales, tels que l’hôpital de district à Kiziguro et sept centres de santé détruits. En outre, des soins de santé de base ont été dispensés à environ 150 000 habitants.

Grâce à ECOM – qui s’est développé en 2005 au sein de l’agence de secours internationale de l’Ordre de Malte, Malteser International – l’Ordre commença son travail dans la République démocratique du Congo, où 1,3 million de réfugiés rwandais avaient fui, dans les régions de Goma et de Bukavu. Ici, entre fin juillet et janvier 1995 des équipes de l’Ordre de Malte ont participé à la réhabilitation de stations d’eau et fourni un secours médical d’urgence et des soins de santé de base aux réfugiés. Entre novembre 1996 et février 1997, à cause des combats entre l’armée congolaise et les rebelles Hutu, plus d’un million de réfugiés rwandais ont été contraints de fuir les camps de la RD Congo et de la Tanzanie. Les bénévoles de l’Ordre de Malte ont fourni un approvisionnement en eau pour les réfugiés de retour au Rwanda à ce qu’on appelait des « stations d’eau potable ».

« En condamnant tout acte de violence, l’Ordre de Malte reste présent dans 120 pays, dont l’Afrique, et travaille sans cesse à fournir une assistance socio-médicale dans le respect de ses mille ans d’histoire », dit le Grand Hospitalier.

Tout récemment, l’Ordre Souverain de Malte vient de nommer un représentant permanent auprès de l’Union africaine.

Le personnel de l’Ordre de Malte ayant collaboré aux opérations de secours lors du génocide se rappellent l’événement en donnant leurs témoignages:

http://www.malteser-international.org/fr/accueil/faites-un-don/aktionsseiten/20-ans-apres-le-genocide-au-rwanda.html?autoL=0

20eme anniversaire du genocide rwandais pour lordre de malte il est important de se souvenir des victimes et des survivants

Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]