Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Près
Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Actualités

Quatre années de guerre en syrie : « une des pires catastrophes humanitaires de notre époque »

Cologne, 12/03/2015 


Le système sanitaire s’effondre ; les pays voisins sont à bout

Le 15 mars marquera la quatrième année depuis le début de la guerre en Syrie et aujourd’hui encore on n’entrevoit pas de solution politique à la crise. Malteser International, l’agence internationale d’aide humanitaire de l’Ordre de Malte, a lancé un appel à la communauté internationale pour intensifier les efforts afin d’alléger la souffrance profonde et sans précédent de la population civile.

« La crise syrienne est devenue une des pires catastrophes humanitaires de notre époque. 16 millions de personnes ont un besoin urgent d’aide humanitaire » déclare Olivier Hochedez, le coordinateur des secours d’urgence de Malteser International dans la région. « Les infrastructures médicales et le système sanitaire en Syrie s’effondrent et les pays voisins sont à la limite de leurs possibilités après l’afflux de centaines de milliers de syriens fuyant leur pays. Le personnel humanitaire en Syrie vit dans des conditions extrêmement difficiles et dangereuses ».

La Syrie possédait avant la guerre un système sanitaire efficace et moderne. Aujourd’hui, plus de la moitié des hôpitaux ont été détruits ou sérieusement endommagés dans le conflit. « Chaque jour, en Syrie, 1 500 enfants environ naissent dans des conditions dramatiques et sans aucune assistance médicale », affirme Olivier Hochedez. « Les quelques structures médicales encore actives manquent de médicaments, de personnel, d’électricité et d’eau courante. Les médecins doivent souvent opérer sans anesthésique ». Les syriens n’ont non seulement pas accès à des soins d’urgence pour les blessures de guerre mais ils ne bénéficient pas non plus d’une aide sanitaire de base, comme des contrôles réguliers ou des visites chez le dentiste.

En collaboration avec d’autres organisations associées, Malteser International fournit une aide médicale aux réfugiés et aux personnes déplacées en Syrie, au Liban et en Turquie. « Dans notre hôpital de terrain, dans la ville de Kilis à la frontière turque, nous soignons plus de 80 réfugiés syriens par mois depuis 2013, plus de la moitié d’entre eux sont des jeunes de moins de 15 ans » affirme Olivier Hochedez. « De nombreux patients doivent apprendre à vivre avec un handicap permanent dû à des blessures de guerre. Nous leur proposons des séances de physiothérapie pour gérer au mieux le handicap et augmenter leur mobilité ».

Les équipes médicales, gérées par Malteser International en collaboration avec des partenaires turcs et syriens, offrent une aide médicale aux personnes déplacées dans le Nord de la Syrie. Au Nord du Liban, une clinique mobile gérée par l’Association libanaise de l’Ordre de Malte et par l’agence d’aide internationale, visite et soigne aussi bien les réfugiés que la population locale dans les villages les plus isolés.

En 2014, Malteser International a apporté une aide médicale à environ 15 000 réfugiés syriens et personnes déplacées dans ses hôpitaux de terrain, centres sanitaires et cliniques mobiles. 110 000 autres personnes environ ont reçu de la nourriture, des produits pour la maison et pour l’hygiène en plus de vêtements pour l’hiver. Le gouvernement allemand soutient économiquement l’action de secours.

quatre annees de guerre en syrie une des pires catastrophes humanitaires de notre epoque

Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]