Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Près
Ordre souverain militaire et hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte
MENUMENU

Actualités

Journée mondiale des lépreux : les bénévoles français dans la rue. En 2017, 650 000 euros collectés.

24/01/2018 


Toutes les deux minutes, quelque part dans le monde, un nouveau cas de lèpre est diagnostiqué. Contrairement à ce que l’on peut penser, la maladie de Hansen, infection bactérienne communément appelée lèpre, est présente dans 140 pays et continue à frapper, en particulier certaines zones de la planète, en Asie et en Afrique, où l’on compte la moitié des infections mondiales. À tel point qu’en 2016, l’Organisation mondiale de la Santé a lancé une nouvelle stratégie globale pour combattre la lèpre. Actuellement 3 millions de personnes ont subi des mutilations à cause de la lèpre et sont aujourd’hui infirmes.

L’Ordre de Malte France est depuis des décennies en première ligne pour lutter contre la maladie et offrir des soins et une assistance aux lépreux. La première structure hospitalière née pour soigner les malades de la lèpre fut inaugurée à Paris en 1928. Au cours des décennies suivantes, l’action préventive et curative s’est énormément développée, donnant le jour en 1958 à la Fondation CIOMAL (Campagne Internationale de l’Ordre de Malte contre la lèpre). Le dépistage précoce reste l’instrument le plus efficace pour éviter la popagation de cette maladie, curable par la polychimiothérapie, c’est-à-dire l’association de trois médicaments pour un cycle dont la durée peut atteindre 24 mois.

La non-reconnaissance de la maladie dans sa phase initiale porte à une rapide dégénérescence qui provoque des lésions cutanées et nerveuses surtout au niveau du visage, des yeux, des mains et des pieds. Difformes et mutilés, les malades de la lèpre sont exclus du tissu social dans lequel ils vivent et sont ainsi destinés à vivre dans la pauvreté. Un cercle vicieux que les médecins et professionnels de la santé de l’Ordre de Malte France tentent d’interrompre par des campagnes de sensibilisation et de prévention dans certains pays parmi les plus à risque : le Bénin, le Cameroun, la Guinée, Madagascar, le Mozambique et le Sénégal en Afrique, le Cambodge, le Laos et le Viêt Nam en Asie.

À travers des projets de coopération avec les autorités sanitaires locales, l’Ordre de Malte France permet la réalisation d’interventions chirurgicales délicates et de parcours de réhabilitation. L’association assure en outre la formation des médecins et infirmiers locaux.

L’engagement de l’Ordre de Malte passe également par la recherche. Depuis 10 ans, l’Ordre dirige  MALTALEP, un projet scientifique qui étudie les mécanismes génétiques à l’origine de la lèpre, ainsi que la mise au point de nouveaux traitements. Reconnu par l’Organisation mondiale de la Santé,  MALTALEP est aujourd’hui la principale source de financement de la recherche pour lutter contre la lèpre. Du 26 au 28 janvier, les bénévoles de l’Ordre de Malte France seront présents dans les rues des villes françaises à l’occasion de la 65ème Journée mondiale des lépreux qui a lieu le dernier dimanche de janvier. L’objectif : récolter des fonds pour mettre en place de nouvelles campagnes  de sensibilisation et continuer la recherche scientifique. Une action qui en 2017 a permis de recueillir 650 000 euros.

journee mondiale des lepreux 650 000 euros collectes

Ordre souverain militaire et hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]