Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Près
Ordre souverain militaire et hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte
MENUMENU

Actualités

Le souverain pontife : l’avenir de la planète est dans les mains de Dieu, mais les hommes ont leur part de responsabilité

05/09/2018 


“Chacun d’entre nous a une responsabilité envers les autres et envers l’avenir de notre planète. De même, l’économie doit servir l’homme, pas l’exploiter ni lui dérober ses ressources”. C’est avec ce rappel explicite des responsabilités de l’homme que le pape François a adressé à une délégation de 100 entrepreneurs allemands un appel pressant à prendre soin de l’avenir de la terre et à placer la technologie au service des pays les plus pauvres pour s’engager sur le chemin d’un développement durable.

A l’audience qui couronnait, samedi dans la Salle Clémentine du Vatican, trois jours de travail inspirés par l’encyclique sur l’environnement “Laudato Si”, ont participé, parmi d’autres, le président du Parlement européen, Antonio Tajani, le Grand Hospitalier Dominique de La Rochefoucauld-Montbel, le président de l’association allemande de l’Ordre de Malte Erich Prinz von Lobkowicz et le président de la BDE (Association nationale allemande pour l’économie des ressources) Peter Kurth.

En abordant ce thème qui lui est si cher lors de la “Journée mondiale de prière pour la Création”, le pape a tourné son regard vers Saint François comme “exemple par excellence du soin pour ce qui est faible et d’une écologie intégrale, vécue avec joie et authenticité”.
Des valeurs partagées pleinement par l’Ordre de Malte conscient, comme l’a rappelé le Grand Hospitalier dans son intervention à la Journée de la Création, “que l’impact de l’altération de la planète retombe sur les plus pauvres et qu’il est de notre devoir, à nous catholiques pratiquants, de promouvoir le changement indispensable dans la conduite de l’humanité”. L’Ordre de Malte met en place depuis longtemps des projets visant à la protection de l’environnement et à la conservation de biens communs comme l’eau et l’air, mais aussi au développement de cultures tropicales biologiques. “Je voudrais souligner, a précisé Dominique de La Rochefoucauld-Montbel, qu’il s’agit de projets écologiquement durables, visant à augmenter la qualité de vie des populations locales de façon à leur permettre de continuer à vivre sur des terres ancestrales, en évitant ainsi de s’ajouter au flux migratoire actuel”.

Au symposium, soutenu par la BDE (Bundesverband der Deutschen Entsorgungs- Wasser- und Rohstoffwirtschaft) ainsi que Malteser Deutschland, a également participé le ministre allemand de la Coopération et du Développement économique Gerd Müller. Parmi les rapporteurs, l’archevêque Georg Gänswein, préfet de la Maison pontificale, et l’évêque Marcelo Sànchez Sorondo, chancelier de l’Académie pontificale des Sciences sociales.

pontife avenir planete dans mains dieu hommes ont responsabilite

Ordre souverain militaire et hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]