Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Fermer
Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Actualités

Hôpital de la Sainte Famille à Bethléem : plus de 4 700 naissances en 2019. Les infirmières de l’unité de néonatologie intensive : la joie des parents devient nôtre

24/12/2019 


L’hôpital de la Sainte Famille à Bethléem, dirigé par l’Ordre de Malte depuis 1990, est la seule structure médicale de Cisjordanie à proposer une unité de néonatologie intensive où les enfants nés prématurés, parfois même à 23 semaines, ou ayant des problèmes congénitaux, peuvent être soignés avec les traitements les meilleurs et les plus modernes.

Là, les familles des nouveau-nés sont suivies par un personnel spécialisé qui accompagne les parents dans un parcours parfois très long et à l’issue incertaine. “L’aspect le plus difficile de notre travail est lié à la préoccupation et à la peur que quelque chose puisse arriver à nos petits enfants”, raconte Ishraf, une des infirmières de l’unité intensive de néonatologie. “La partie la plus délicate, ajoute-t-elle, est le rapport avec les parents du nouveau-né, notre devoir est de les rassurer et de les réconforter même si, à l’intérieur de nous, nous sommes très inquiètes”.

C’est le cas d’Ayla, Alma et Lea, des triplées nées prématurément en mai dernier. À la naissance, elles pesaient moins de deux kilos chacune. Les parents, travaillant tout deux à l’université palestinienne de Hebron, étaient terrorisés ne serait-ce qu’à l’idée de les tenir dans leurs bras, tant elles étaient petites et fragiles. La peur de s’attacher à elles pour ensuite les perdre les avait rendus incapables d’interagir avec les enfants. C’est pour cette raison qu’une équipe spécialisée d’assistants sociaux et de psychologues est intervenue pour apporter le soutien émotionnel nécessaire pour créer le lien avec les petites.

“Le moment le plus beau est quand finalement les médecins informent les parents que leurs enfants vont bien et qu’ils pourront sortir de l’hôpital. Personne ne peut imaginer la joie que nous lisons dans les yeux de ces parents, et nous sommes chanceux de pouvoir partager avec eux ce bonheur qui devient aussi le nôtre!”, nous raconte une autre infirmière de l’hôpital.

C’est exactement ce qui s’est passé avec les triplées nées prématurées : deux d’entre elles sont sorties de l’hôpital en juillet, la troisième en août. Aujourd’hui, elles sont chez elles avec leurs parents. Mais le travail de l’unité de néonatologie intensive ne s’arrête pas là, elle est prête à accueillir d’autres enfants ayant besoin de soins et d’assistance.

Avec un taux de mortalité inférieur à 1%, l’hôpital, qui opère à Bethléem à 700 mètres de la Basilique de la Nativité, a, en 2019, vu naître 4 700 enfants.

hopital sainte famille bethleem 4700 naissances 2019 infirmieres unite neonatologie intensive joie parents devient notre

Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]