Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Fermer
Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Actualités

Luca Rovati : l’urgence coronavirus m’a appris que le cœur des hommes est très grand

29/03/2020 


Hospitalier de l’Association italienne et Conseiller du Corps italien de secours de l’Ordre de Malte, Luca Rovati est depuis un mois en première ligne dans la lutte contre le coronavirus.

Luca Rovati, les travaux d’aménagement du nouvel hôpital dans la Foire de Milan avancent rapidement malgré les difficultés. Quand ouvriront les premiers services pour les malades du coronavirus?

J’espère que les deux premiers services avec 30 lits pourront ouvrir samedi 4 avril. Puis tous les deux ou trois jours, ouvrira un nouveau service. L’hôpital sera l’une des plus grandes structures pour les soins intensifs en Europe, avec un total de 200/250 lits. Il accueillera les patients les plus gravement touchés par le coronavirus, que, depuis plusieurs jours, les hôpitaux de Lombardie ont beaucoup de mal à accueillir.

Quel est le rôle du Corps italien de secours?

En plus d’avoir proposé à la Région Lombardie que la mission de l’aménagement de l’hôpital soit confiée à Guido Bertolaso, ancien directeur de la Protection civile italienne, le Corps italien de secours de l’Ordre de Malte (CISOM) a épaulé ce dernier, depuis son arrivée à Milan, en lui fournissant tout le soutien possible. Il suffit de dire que le centre opérationnel du nouvel hôpital est le siège du Corps à Milan. A l’intérieur de la Foire de Milan, nos bénévoles, avec le personnel de la Région et celui de la Foire, travaillent 24h sur 24. En outre, une bonne partie du matériel pour l’aménagement de l’hôpital, estimé à ce jour à environ 4,5 millions d’euros, est passée par et a été gérée par le Corps italien de secours.

Il était important de trouver 260 respirateurs ?

Oui, c’était fondamental, mais aussi extrêmement compliqué. Fondamental parce que sans ces appareils il n’est pas possible d’équiper des unités pour les soins intensifs ou intermédiaires. Compliqué parce que le monde entier est en train d’acheter ce type de machines. Les trouver, les acheter à leur juste prix (aujourd’hui on trouve des offres pour 3 à 5 fois leur valeur), mais aussi trouver un moyen de les transporter de la Chine à Milan, avec la suspension des transports aériens, n’a pas été une tâche banale, au contraire.

Puis il y a eu l’idée de demander l’intervention des médecins albanais. Comment cela s’est-il passé?

Il y a deux semaines, j’ai reçu un appel d’un ami, l’entrepreneur albanais Isuf Berberi qui m’a demandé de quoi nous avions besoin. Je lui ai tout de suite répondu : de médecins et d’infirmiers. J’avoue que je n’avais pas de grands espoirs. L’Albanie aussi doit se préparer pour la possible propagation de l’infection. Cependant, grâce à l’implication des plus hautes autorités albanaises, parmi lesquelles le Premier ministre et le Ministre de la Santé, et la collaboration du Ministère des Affaires étrangères italien, aujourd’hui trente médecins et infirmiers albanais sont arrivés à Bergame. Ils seront sans aucun doute d’une grande aide pour les médecins italiens dans cette province, la plus touchée d’Italie par la diffusion du virus. Mes remerciements vont également à Stefano Palumbo, ambassadeur de l’Ordre de Malte en Albanie : son intervention pour faciliter cette opération a été fondamentale.

Quelles sont les prochaines étapes?

Le Président du Corps italien de secours de l’Ordre de Malte Gerardo Solaro del Borgo travaille actuellement avec la Région des Marches pour l’aménagement d’un hôpital dans la Foire de Civitanova Marche sur le modèle de celui de Milan. La campagne pour la collecte de fonds a été lancée et est acheminée sur le compte bancaire du CISOM. Parallèlement, nos bénévoles font un travail extraordinaire dans toute l’Italie en apportant assistance, nourriture et médicaments aux personnes âgées, isolées ou en difficulté. Sans oublier le précieux travail assuré par nos psychologues. Pensez à l’importance d’offrir un soutien aux médecins, infirmiers et bénévoles qui se trouvent en première ligne pour faire face à cette terrible situation. Je leur adresse à tous mon admiration et mes remerciements.

Parmi les prochaines étapes se trouve aussi l’aménagement d’unités de soins intensifs dans l’hôpital de l’Ordre de Malte à Rome

La moitié de notre hôpital à Rome, l’hôpital Saint Jean-Baptiste, a été reconverti, en un temps record, pour pouvoir accueillir les malades du coronavirus. L’autre moitié continue de fonctionner normalement, avec toutefois toutes les précautions nécessaires au vu de la situation. Dans cette première phase, nous sommes en mesure d’assister nos patients qui présenteraient des symptômes de la maladie. Dans une seconde phase, avec l’autorisation de la Région Latium, nous pourront assister également les malades venant d’autres hôpitaux, y compris ceux qui auraient besoin de soins intensifs.

Qu’avez-vous appris de cette expérience?

Aucun pays au monde n’était prêt à faire face à une crise de cette ampleur. Selon moi, quand tout cela sera terminé, nous devrons réfléchir à ce que nous pouvons faire pour être mieux préparés à affronter une tragédie comme celle-là. Par exemple, il est impossible de ne pas avoir à disposition ou de ne pas réussir à produire en quantité suffisante un outil de base comme les masques. Cela dit, j’ai été vraiment impressionné par la générosité et par le cœur des personnes. Elles sont nombreuses à risquer personnellement leur vie pour venir en aide à autrui. C’est un grand signe d’espoir.

luca rovati urgence coronavirus appris coeur hommes grand

Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]