Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Fermer
Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Actualités

Souvenir du Grand Maître de l’Ordre souverain de Malte, Fra’ Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto

29/04/2020 


Élu, il y a deux ans très exactement, 80ème Prince et Grand Maître de l’Ordre souverain de Malte, Fra’ Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto – après un an à la tête de l’Ordre comme Lieutenant de Grand Maître, d’avril 2017 à mai 2019 – prit la direction de l’antique ordre catholique à un moment critique marqué par une crise institutionnelle ayant causé de profondes fractures. Le tempérament doux mais également autoritaire et déterminé de Fra’ Giacomo permit à l’Ordre de Malte de tourner la page et de démarrer une nouvelle phase de renouvellement et d’évolution, en commençant par la révision de la Charte constitutionnelle. Un processus délicat auquel le Grand Maître porta la plus grande attention, s’assurant qu’il soit le plus inclusif possible mais également capable de répondre aux exigences d’une institution en grande croissance. En peu de temps, il a réussi à rétablir l’harmonie au sein de l’Ordre et dans les rapports avec le Pape.

Fra’ Giacomo était le neveu d’un journaliste qui pendant la Seconde Guerre mondiale avait défié le régime fasciste aussi bien sur les pages du journal qu’il dirigeait, l’Osservatore Romano, se positionnant ouvertement contre la persécution des Juifs et des opposants au fascisme, qu’au sein de son domicile, accueillant chez lui, piazza della Città Leonina, plusieurs opposants au régime, parmi lesquels Alcide De Gasperi.

Fra’ Giacomo faisait souvent référence à sa famille, à ses chers frères et ses chères sœurs, et aux moments difficiles que son grand-père avait vécus pendant la période fasciste. Fra’ Giacomo a passé la plus grande partie de sa vie professionnelle, la combinant avec des fonctions au sein de l’Ordre de Malte, à travailler pour l’Université pontificale urbanienne. Avoir grandi et travaillé au Vatican lui a permis de connaître personnellement les plus hauts représentants de l’Église.

Homme de grande spiritualité et profondément dévoué aux activités de bienfaisance, aussi bien en tant que Grand Prieur de Lombardie et Venise, puis Grand Prieur de Rome, qu’en tant que Lieutenant de Grand Maître et Grand Maître, Fra’ Giacomo n’a jamais cessé de participer à des activités de l’Ordre de Malte en faveur des plus défavorisés, comme la distribution de repas aux sans domicile fixe dans la gare de Termini et la gare Tiburtina. Une activité qu’il assurait même lors des nuits les plus rigoureuses de l’année. “Je suis au service de l’Ordre de Malte et des personnes qui en ont besoin”, répétait-il souvent.

Profondément catholique, il participait à de nombreux pèlerinages organisés par l’Ordre de Malte, en commençant par le pèlerinage international des malades à Lourdes et les pèlerinages italiens de Loreto et Assise. Au lendemain précisément de son élection comme Lieutenant de Grand Maître et la veille du départ pour Lourdes, il déclarait : “Je suis particulièrement heureux de démarrer mon mandat de Lieutenant de Grand Maître par cet événement qui réunira sept mille personnes environ, venues du monde entier. Le nombre de participations au pèlerinage n’a pas d’importance : c’est toujours une expérience nouvelle qui enrichit l’âme et nous rapproche du Seigneur. Je suis sûr que ce pèlerinage avec les “seigneurs malades”, comme nous appelons les personnes à qui nous prêtons assistance, me donnera une force nouvelle pour faire face aux défis que je devrai assumer dans mes nouvelles fonctions”.

Cordial avec tous, Fra’ Giacomo offrait toujours un sourire et quelques mots de remerciement pour le travail effectué aux personnes qu’il croisait dans les couloirs du Palais Magistral de la Via Condotti.

“La disparition de Fra’ Giacomo Dalla Torre laisse en chacun de nous un vide qui sera difficile à combler. C’était un homme bon et spirituel. A la tête de l’Ordre souverain de Malte, il a montré de grandes compétences diplomatiques et un charisme inégalable. Il a été et restera une figure d’inspiration pour de nombreux membres et bénévoles”, a commenté Fra’ Ruy Gonçalo do Valle Peixoto de Villas Boas, qui a pris la tête de l’Ordre souverain de Malte comme Lieutenant intérimaire.

souvenir grand maitre ordre souverain de malte fra giacomo dalla torre del tempio di sanguinetto

Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]