Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Fermer
Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Actualités

L’aide de l’Ordre de Malte France aux nouveaux pauvres du Covid-19

07/05/2020 


Pour lutter contre la brusque augmentation de la précarité, aggravée en cette période d’épidémie de Covid-19, l’Ordre de Malte France a lancé un nouveau projet, “Soli’Malte”, un service d’urgence de rue pour aider les couches les plus fragiles de la population. “La grande nouveauté de ce projet, explique Jean-Baptiste Favatier, président de l’Ordre de Malte France, réside dans le fait de tout fournir en une unique solution : à la fois un service sanitaire, alimentaire, hygiénique et d’assistance sociale”.

Le service sera bientôt mis en place dans 14 grandes villes de France, “parce qu’aujourd’hui, c’est précisément dans les métropoles que se développent les principaux bassins de précarité extrême”, explique Jean-Baptiste Favatier. Il y aura aussi bien des postes fixes, à proximité des lieux habituels de rassemblement des sans-abri, comme les gares, les marchés, les parkings, que des postes mobiles, des véhicules qui partiront à la recherche de personnes isolées, en particulier ceux que l’on appelle les “nouveaux précaires”. Il s’agit d’hommes et de femmes qui n’ont aucune expérience du fonctionnement des aides et qui “souvent sont signalés par des voisins ou par des paroisses”.

Dans les véhicules d’Ordre de Malte France se trouve un médecin ou un infirmier en mesure d’effectuer un premier examen médical avec une prise de température et un contrôle de l’oxygénation du sang, d’éventuels symptômes de faiblesse ou de blessures. Les bénévoles assurent également un service de distribution de repas et de kits d’hygiène de base, comme des brosses à dents, des dentifrices, des sous-vêtements, et un accompagnement social visant à écouter les personnes et à comprendre leurs besoins physiques ou leurs difficultés psycho-sociales. Les personnes dans le besoin sont ensuite redirigées vers les structures adaptées.

“Nous sommes dans une situation où se sont additionnés deux problèmes, tous les deux liés aux conséquences du Covid sur les personnes les plus fragiles. D’un côté, les sans-abri habituels qui sont environ 300 000 en France et qui souffrent déjà d’une raréfaction des aides causée en partie par les mesures de confinement qui entravent l’action des bénévoles. D’un autre, l’existence depuis une quinzaine de jours, de nouveaux pauvres, les nouveaux précaires, en raison de l’impact économique de l’épidémie, des personnes qui bénéficiaient de revenus déjà extrêmement bas et qui aujourd’hui arrivent à peine à payer leur loyer. Actuellement, nous voyons malheureusement de nombreuses personnes fouiller dans les poubelles pour chercher de quoi manger”.

Les délégations de l’Ordre de Malte actives en France sont plus de 70, avec 2 000 bénévoles environ sur le terrain, principalement engagés dans des activités liées à l’épidémie. “L’énorme élan de générosité que nous avons constaté ces derniers jours est extraordinaire”, relève Jean-baptiste Favatier, “aussi bien avec une participation active qu’avec les dons qui nous permettent de faire l’acquisition de nourriture, de thermomètres, de kits d’hygiène”. Ce nouveau service “Soli’Malte”, conclut-il, “suscite un écho énorme dans les médias français, permettant à l’Ordre de Malte France d’intensifier le projet et d’œuvrer aux côtés des autres associations avec lesquelles existe une étroite collaboration”.

L’Ordre de Malte France agit aussi dans 27 pays du monde, en Afrique, au Moyen-Orient et en Extrême-Orient. En Afrique, “nous avons avant tout pris toutes les mesures de précaution possibles pour protéger notre personnel médical et les patients de nos dix hôpitaux, dont aucun n’est en charge de l’accueil de malades du Covid-19”, explique Jean-Baptiste Favatier, précisant qu’”il y a des problèmes d’approvisionnement de masques, surtout au Burkina Faso et au Sénégal”. Pour cette raison, il a “été important d’activer le réseau diplomatique de l’Ordre souverain de Malte afin de recevoir les garanties nécessaires de la part des gouvernements pour éviter la réquisition des dispositifs médicaux qui seront envoyés”.

aide ordre de malte france nouveaux pauvres covid 19

Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]