Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Fermer
Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Actualités

Le Grand Chancelier présente sur Radio Vatican les priorités de l’Ordre de Malte après le Conseil Complet d’État

16/11/2020 


Dans deux interviews accordées à Radio Vatican, le Grand Chancelier de l’Ordre souverain de Malte a commenté le récent Conseil Complet d’État qui a élu Fra’ Marco Luzzago Lieutenant de Grand Maître, ouvrant la voie au Chapitre général extraordinaire de l’année prochaine, nécessaire à la mise en œuvre de la Constitution réformée. Albrecht Boeselager a également expliqué comment l’Ordre de Malte fait face aux défis posés par la pandémie de Covid-19 afin d’apporter une réponse aux besoins des personnes touchées dans le monde entier.

“Avec l’élection d’un Lieutenant de Grand Maître, nous pouvons revenir à une administration normale. Sous un gouvernement d’intérim, les mesures extraordinaires, y compris celles d’ordre financier, ne sont pas possibles. L’élection était donc importante pour revenir à l’administration et la gouvernance habituelles”. Le Grand Chancelier a en outre affirmé qu’avec la nomination du cardinal Silvano Tomasi comme délégué spécial du pape près l’Ordre, “nous serons capables d’avancer rapidement dans la réforme”.

Le cardinal Silvano Tomasi, a ajouté Albrecht Boeselager, connaît bien l’Ordre et les questions qui seront abordées lors de la révision des statuts. “Je suis par conséquent certain que les choses évolueront rapidement”, a déclaré Albrecht Boeselager, ajoutant que l’objectif est de tenir un Chapitre général en milieu d’année prochaine pour prendre des décisions sur les réformes nécessaires pour la Constitution et le Code, “si la pandémie le permet”.

Le Grand Chancelier s’est ensuite arrêté sur l’effort significatif mis en place par les nombreuses associations, les corps de secours et de bénévoles de l’Ordre de Malte dans le contexte de la pandémie de coronavirus. “Tous les services en contact direct avec les personnes ont dû être revus, comme les repas pour les sans-abri, les soins pour les migrants ou les services de visite à domicile aux personnes âgées ou handicapées. Cela nous pose des défis majeurs partout. Mais il est gratifiant de voir l’imagination, l’engagement et l’énergie investis dans ces actions”, a expliqué Albrecht Boeselager. “De nouveaux services par téléphone ont été introduits; des points de distribution de nourriture, où la transmission du virus peut être écartée, ont été créés pour les sans-abri ”. En outre, l’initiative Doctor to Doctor qui a été lancée au printemps dernier par l’Ordre de Malte s’avère être un outil efficace par lequel des médecins et experts sanitaires de différents pays se rencontrent sur une plateforme en ligne pour échanger sur la recherche médicale et les découvertes concernant le traitement de la Covid-19.

Le Grand Chancelier a souligné le danger que la pandémie puisse conduire à une disparité plus grande entre les riches et les pauvres. “Ceux qui ont une maison avec un jardin sont moins affectés par le confinement que ceux qui vivent avec quatre enfants dans un appartement de trois ou quatre pièces. Et les parents avec une très bonne formation scolaire sont plus capables d’aider leurs enfants à la maison pour faire face à un décrochage scolaire que ceux qui n’ont pas cette formation. Il s’agit d’une préoccupation majeure”.

Dans ces entretiens avec les journalistes, Albrecht Boeselager a exprimé sa préoccupation pour la situation en Afrique. “Même si la pandémie n’y est pas aussi virulente, les mesures de prévention ont de lourdes conséquences. Par exemple, les écoles sont fermées et la fourniture de repas scolaires aux enfants n’est plus possible. Cela constitue une grande menace pour la santé des enfants dont le seul repas quotidien est souvent fourni par les écoles”.

L’engagement de l’Ordre au Moyen-Orient continue malgré l’instabilité politique dans la région, a expliqué le Grand Chancelier. “Au Liban en particulier, nous avons intensifié notre travail après l’explosion dans le port de Beyrouth. Une assistance médicale supplémentaire est offerte et les cliniques mobiles sont à l’œuvre. Un nouveau projet vient de débuter pour aider les petites entreprises agricoles dont nous soutenons les activités et la formation et qui, en retour, donnent 10% de leur récolte pour des programmes de l’Ordre, pour nourrir les pauvres”.

“En Irak également, les projets de l’Ordre de Malte continuent. Ils consistent principalement en la réinstallation dans la plaine de Ninive de familles chrétiennes et yézidies qui ont fui le groupe terroriste “État islamique” en été 2014”.

En ce qui concerne la Syrie, l’Ordre de Malte continue de fournir une aide “dans des conditions très, très difficiles”. Comme l’a souligné Albrecht Boeselager, la condition principale pour un retour de réfugiés en Syrie, comme le disent les réfugiés eux-mêmes, serait “un changement de système politique ou de responsables politiques”. “La plupart des réfugiés qui ne reviennent pas ont simplement peur d’être capturés ou torturés, de ne pas pouvoir rentrer en Syrie indemnes. C’est la principale raison”.

grand chancelier presente sur radio vatican priorites ordre de malte apres conseil complet etat

Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]