Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Fermer
Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Actualités

La soupe populaire de Pompéi : la valeur de la présence et de l’écoute au temps de la pandémie


Donner à manger aux affamés est la première des sept œuvres de miséricorde de la religion catholique et c’est précisément de cette simple exhortation que s’inspire une des activités les plus pratiquées par les associations de l’Ordre de Malte dans le monde entier. En 2019, à travers son vaste réseau, l’Ordre a servi plus de 5 millions et demi de repas dans ses soupes populaires et à travers ses programmes de repas à domicile. La crise de Covid-19 et ses répercussions économiques ont accentué dans de nombreuses réalités le besoin de ce service qui a en outre dû s’adapter à des règles strictes et à de nouveaux protocoles d’hygiène pour travailler dans des conditions de sécurité sanitaires maximale.

Dans la Casa del Pellegrino de Pompéi, depuis plus de 6 ans, est ouverte une soupe populaire gérée par le Grand Prieuré de Naples et de Sicile, conduit par le Procurateur Arturo Martucci di Scarfizzi, dans un bâtiment du Sanctuaire pontifical de la bienheureuse Vierge de Pompéi.

“Il s’agit pour nous d’une œuvre d’assistance à 360 degrés, pas seulement d’une soupe populaire”, tient à préciser Maria del Rosario Steardo, Dame de l’Ordre de Malte et âme de la soupe populaire. “Parallèlement aux repas, nous cherchons à répondre aussi aux différentes urgences quotidiennes de ceux qui fréquente la soupe, nous leur fournissons des vêtements et, parfois, nous payons leurs factures d’électricité et de gaz”.

La crise sanitaire a engendré une demande d’aide croissante, les utilisateurs ont changé de visage et à la soupe populaire se sont présentés de nouveaux pauvres, venus de Pompéi mais aussi des villages voisins. “Hier est venu un retraité qui, en théorie, n’aurait pas droit au service mais j’ai compris qu’il venait parce que son fils et le mari de sa fille, qui habitent avec leurs familles chèz lui, se sont retrouvés sans emploi et ont honte de venir ici”, raconte Maria Steardo, soulignant la valeur de la présence et de l’écoute. “Un autre monsieur qui vient régulièrement est au chômage, il a une tumeur et un fils handicapé, nous lui payons ses factures”.

La “Mensa Papa Francesco” fonctionne grâce au travail de deux employés et de 5/6 bénévoles par jour, pour un total de 75 bénévoles. “C’est une belle équipe de jeunes, ils sont vraiment un bel exemple, d’intégration également – tient à préciser Maria Steardo. En font partie en effet quatre jeunes ayant une déficience qui ont été intégrés et adoptés par le reste du groupe : ils sont heureux, se sentent utiles et il y a un bel esprit dans l’être ensemble”.

La soupe populaire arrive à assurer la distribution quotidienne de 130 repas chauds abondants, qui peuvent être assez également pour le dîner. L’épidémie a contraint à convertir la soupe populaire qui auparavant représentait un moment de sociabilité, en un service de nourriture à emporter uniquement. Sont en outre distribués 100 colis par mois de nourriture et de masques. “La veille de Noël nous avons pu donner 220 paniers de Noël, dont la moitié sans viande de porc, destinés à des familles musulmanes, et à l’Epiphanie nous avons préparé les chaussettes pour les enfants”.

En outre, le groupe de bénévoles assure, une fois par semaine, le soir, la distribution d’une quarantaine de repas aux sans-abri de Naples dans le quartier de la gare.
Dans la Casa del Pellegrino, en temps normal, fonctionne également un service de douches qui est l’occasion de fournir des vêtements et des chaussures à qui en fait la demande. Ce service est utilisé par les sans-abri mais aussi par les personnes qui n’ont pas d’eau chaude ou d’eau potable dans leur logement. Malheureusement, toujours à cause de la pandémie, le service d’accueil offert aux pèlerins du sanctuaire, dans une autre partie du bâtiment, par les bénévoles de l’Ordre de Malte, a été suspendu.

soupe populaire pompei valeur presence ecoute temps pandemie

Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]