Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Fermer
Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Actualités

Intervention du Grand Chancelier au Conseil des droits de l’homme de l’ONU

23/02/2021 


La dignité humaine au centre de notre action

Le Grand Chancelier de l’Ordre souverain de Malte, Albrecht Boeselager, est intervenu à la 46ème session du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies qui s’est ouverte à Genève le 22 février. Exprimant sa profonde gratitude pour l’action du Conseil en matière de protection de la dignité humaine, Albrecht Boeselager a mis l’accent sur les nombreux défis auxquels les acteurs humanitaires font face avec la crise du Covid. “La pandémie de Covid-19, avec ses effets dévastateurs sur la santé et l’économie de nombreuses nations, est venue s’ajouter aux tensions mondiales et aux conflits, aux problèmes croissants de famine, à la dégradation de l’environnement, à la question des réfugiés et de ceux qui fuient la guerre, au terrorisme, à la faim et aux nombreuses formes de violence qui humilient et offensent la dignité humaine”. C’est pourquoi Albrecht Boeselager a affirmé qu’“une distribution rapide et à l’échelle planétaire des vaccins est un impératif éthique mais aussi scientifique et clinique puisqu’il s’agit de la meilleure façon d’arrêter la pandémie”.

Le Grand Chancelier a exprimé sa profonde préoccupation pour la violation actuelle des droits de l’homme dans de nombreuses parties du monde, de la corne de l’Afrique à la région du Caucase, et dans la Syrie déchirée par la guerre : “Protéger les droits des minorités, souvent sujettes à discrimination et persécution, reste un impératif, dans un moment où la logique de pouvoir, de nationalisme et de populisme grandit, au détriment de la logique de dialogue”, a-t-il déclaré, faisant référence également “à la crise migratoire en Europe du Sud-Est et à la maltraitance honteuse des migrants dans des camps de délabrement déplorables visant à décourager l’arrivée d’autres migrants”.

En présentant les initiatives de l’Ordre de Malte pour assister les réfugiés et les migrants pendant leur transit, Albrecht Boeselager a souligné la nécessité de travailler sur des stratégies transnationales basées sur des valeurs partagées. Dans ce cadre, l’œuvre des organisations confessionnelles peut se révéler particulièrement efficace : “Dans les cas de violations massives des droits de l’homme, les premiers secouristes les plus fiables pour les communautés locales sont les organisations confessionnelles. L’Ordre de Malte, qui a une longue expérience d’interventions dans des zones difficiles touchées par des hostilités ethniques ou religieuses, appelle à un dialogue interreligieux plus étroit, fondamental pour aider les victimes dans ces situations”.

L’Ordre de Malte a rédigé le pacte “Religions in Action”, basé sur les principes fondamentaux partagés par les religions monothéistes, mis au point avec la contribution d’un groupe sélectionné d’experts religieux, chrétiens et musulmans. Le document contient des lignes directrices sur le rôle que les communautés et les institutions religieuses peuvent jouer pour le respect des droits de l’homme et pour aider à résoudre les situations de crise et à atténuer leurs effets sur les communautés intéressées.

intervention grand chancelier au conseil des droits homme onu

Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]