Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez notre Cookie Policy. En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Près
Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Actualités

Annonce du décès de son altesse eminentissime le 78ème Prince et Grand Maître Fra’ Andrew Bertie

Palais Magistral, 08/02/2008 


Son Altesse Eminentissime le 78ème Grand Maître de l’Ordre Souverain Militaire Hospitalier de St. Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte, Fra’ Andrew Willoughby Ninian Bertie, est décédé à Rome le 7 février 2008. Le Grand Commandeur de l’Ordre de Malte, Son Excellence le Vénérable Bailli Fra’ Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto, a assuré les fonctions du Lieutenant intérimaire de l’Ordre, et restera à la tête de l’Ordre Souverain jusqu’à l’élection du nouveau Grand Maître.

Andrew Willoughby Ninian Bertie fut le deuxième britannique à être élu au poste de Grand Maître au cours des 900 ans d’histoire de l’Ordre. Né le 15 mai 1929, il a étudié dans l’école bénédictine de Ampleforth College dans le Yorkshire, a été diplômé en histoire moderne à Christ Church – Oxford et a étudié à l’Ecole d’Etudes Orientales et Africaines de l’Université de Londres. Après son service militaire dans les Scots Guards, il a travaillé comme journaliste financier à la City de Londres, avant de se dédier à l’enseignement des langues modernes (français et espagnol) à la Worth School dans le Sussex. Admis dans l’Ordre en 1956, il prit ses voeux en 1981 et fit partie du Souverain Conseil (le gouvernement de l’Ordre) pendant les sept ans suivant avant d’être élu Grand Maître le 8 avril 1988.

Son Altesse Fra’ Andrew Bertie, qui parlait couramment cinq langues, a été témoin de multiples changements au sein de l’Ordre de Malte, contribuant à la modernisation de ses programmes humanitaires, la croissance du nombre de ses membres et l’extension de l’aide aux pauvres et aux nécessiteux dans les pays en difficulté. Il a augmenté de 49 à 100 le nombre des missions diplomatiques bilatérales de l’Ordre dont la délicate mission est aussi d’offrir assistance aux pays touchés par des catastrophes naturelles ou des guerres. Il a contribué à l’organisation d’importantes conférences internationales lors desquelles les membres étaient invités à participer à la stratégie humanitaire de l’Ordre et a toujours encouragé un fort engagement de l’Ordre dans sa mission spirituelle d’aide aux pauvres et aux malades en offrant un exemple de vie fidèle aux principes chrétiens. Il a, de plus, modernisé la structure et l’administration interne de l’Ordre.

Homme de réflexion et aux nombreux intérêts, et bien qu’ayant une certaine réserve britannique, Fra’ Andrew était très aimé par tous ceux qui travaillaient avec lui sur ses multiples projets. Il appréciait beaucoup la compagnie des jeunes, et ses ex-étudiants lui rendaient souvent visite au Palais Magistral à Rome. Il aimait particulièrement recevoir et parler avec les personnes engagées dans les oeuvres de l’Ordre, qu’il rencontrait pour la plupart lors de ses voyages à travers le monde pour visiter les activités humanitaires de l’Ordre et échanger avec les associations nationales. Quand cela était possible il passait ses vacances dans sa maison de Malte, où il aimait enseigner le judo aux enfants ainsi que cultiver ses orangers dont les quatre variétés étaient pour lui une source de fierté, ou d’angoisse par mauvais temps.

Les nombreux honneurs lui ayant été accordés témoignent de la haute considération en laquelle Son Altesse Eminentissime était tenue:

Citoyen honoraire de Rapallo (1992), de Veroli (1993), Lourdes (1999), Magione (2002), Birgu (2003) et Santa Severina (2003). En 2002 en Bolivie il fut nommé Huesped Ilustre (La Paz, El Alto et Santa Cruz).

Docteur honoris causa: Médecine et chirurgie, Université de Bologne (1992); Jurisprudence, Université de Malte (1993); Sciences Humaines, Université de Saint Domingue (1995); Universidad Catolica Boliviana San Pablo, Bolivie (2002); Droit, St. John’s University, Minnesota (2003).

Prix Path to Peace 2005, Prix Matteo Ricci 2006.

Son Altesse a aussi reçu les distinctions suivantes:

Collier de l’Ordre Piano (Saint Siège), Collier de la République Italienne, Grand Croix de la Légion d’Honneur, et plus de 50 décorations d’autres pays.

annonce deces son altesse eminentissime 78eme prince grand maitre fra andrew bertie

Ordre Souverain Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte.

Palais Magistral, Via Condotti, 68 – Rome – Italie

Tél. +39.06.67581.1 | [email protected]