Ordre Souverain Militaire et
Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de
Rhodes et de Malte

La guerre en Ukraine et le rôle de la diplomatie au centre du déjeuner de travail entre ambassadeurs de l’Union européenne

01/07/2022

Présent, le Grand Chancelier

Les nouveaux équilibres géopolitiques engendrés par la guerre en Ukraine, le rôle des grandes puissances, à commencer par la Chine, au regard des bouleversements de l’ordre mondial, la crise alimentaire comme conséquence de la guerre, le rôle de la diplomatie et de la coopération dans la promotion du dialogue. Voilà les thèmes qui se sont trouvés au centre du déjeuner de travail entre les ambassadeurs des pays membres de l’Union européenne qui s’est tenu hier au Pontificio Collegio Nepomuceno, à Rome. À la rencontre, organisée par l’ambassadeur de la République tchèque près l’Ordre souverain de Malte et le Saint-Siège, Václav Kolaja, a également participé le Grand Chancelier de l’Ordre de Malte, Albrecht Boeselager.

Les ambassadeurs ont exprimé leur préoccupation face à la persistance des bombardements en Ukraine. Le Grand Chancelier a mis l’accent sur la dévaluation croissante du droit international avec les épisodes récurrents de violation des droits de l’homme. Albrecht Boeselager a réaffirmé l’importance de la diplomatie humanitaire pour promouvoir le dialogue et protéger les populations les plus vulnérables et rappelé que la guerre a désormais dépassé les frontières nationales et entraîné une grave crise alimentaire qui affame surtout les pays en voie de développement, du Moyen-Orient à l’Afrique, avec des augmentations incontrôlées de l’inflation.

Albrecht Boeselager a évoqué les activités humanitaires et opérationnelles de l’Ordre de Malte, en commençant par l’Ukraine où l’Ordre est présent depuis 1990, soulignant l’importance de la synergie entre les ambassades de l’Ordre dans les pays de l’Europe de l’Est et les corps de secours et de bénévoles pour la distribution des biens humanitaires et pour la protection des équipes de l’Ordre de Malte sur le terrain. Albrecht Boeselager a également mentionné la présence de l’Ordre dans d’autres régions du monde frappées par des crises économiques et sociales, comme le Liban.

Le Grand Chancelier a de plus souligné la contribution de l’Ordre de Malte à la conférence sur la sécurité de Munich à laquelle il a participé avec une table ronde autour des migrations et de la sécurité. La sécurité en terme d’accès à la nourriture a précisément été l’un des sujets de la rencontre. Albrecht Boeselager a condamné le recours à l’exploitation de la nourriture comme arme de guerre pour appauvrir et affaiblir les populations.

La question de la santé a ensuite été abordée par les ambassadeurs : l’appel à se préparer à une possible nouvelle pandémie a été unanime. Le Grand Chancelier en particulier a proposé un “Pacte sur la santé”, à l’instar du Pacte sur les Migrations promu par les Nations Unies et signé en 2018 au Maroc, un plan d’action partagé au niveau international pour coordonner une réponse efficace à l’échelle mondiale en cas de pandémie.

Enfin, les ambassadeurs de l’Union européenne, dont la plupart sont accrédités près l’Ordre souverain de Malte, ont reçu des informations sur le processus de réforme constitutionnelle de l’Ordre.