Ordre Souverain Militaire et
Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de
Rhodes et de Malte

Inauguration d’une nouvelle maternité à Ziling, dans l’extrême nord du Cameroun

19/07/2022

Huit cents accouchements par an dans des conditions conformes aux normes sanitaires. Voilà l’objectif ambitieux que vise la nouvelle maternité inaugurée la semaine dernière dans le département de Mayo-Tsanaga, dans l’extrême nord du Cameroun.

La nouvelle structure, qui fait partie du Centre de Santé intégré “Centre Rohan-Chabot de Ziling”, a été donnée par l’Ordre de Malte (pour un coût de réalisation de 130 millions de francs camerounais, soit 200 mille euros environ) et comprend une salle d’accouchement, une salle d’observation de deux lits, une salle d’hospitalisation de trois lits, une salle de soins, une salle d’échographie, une salle de garde, une salle d’écoute, une buanderie et un bloc de quatre sanitaires. Une ambulance médicalisée est également disponible pour tout transfert d’urgence vers des structures médicales pour soins intensifs.

Après l’inauguration officielle du 11 juillet, deux petites filles sont nées, inaugurant ainsi dans la pratique la nouvelle maternité. L’une d’entre elles, prématurée, a pu être transférée à l’hôpital du district grâce à la nouvelle ambulance prévue expressément pour des cas comme celui-là.

Cette région septentrionale du Cameroun a le taux de natalité le plus haut du pays, jusqu’à 15 naissances par cellule familiale, ce qui explique la nécessité d’une structure d’obstétrique et de gynécologie qui réduise la pratique des accouchements à domicile.

La cérémonie d’inauguration a eu lieu en présence de l’ambassadeur de l’Ordre de Malte au Cameroun, Jean Christophe Heidsieck, des autorités administratives et religieuses locales et du ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie. Elle a été l’occasion de réaffirmer la gratitude et l’amitié réciproques entre l’Ordre de Malte et le Cameroun. “L’inauguration de cette maternité, voulue par les autorités publiques et réalisée avec l’aide essentielle de l’Ordre de Malte au Cameroun, améliore, tant qualitativement que quantitativement, la plateforme de support technique pour les femmes enceintes en particulier, mais en général dans le domaine de la santé de la population dans le département de Mayo-Tsanaga et dans le département de Mokolo en particulier”. Dans le nouveau service travaille une majorité de sœurs infirmières, accompagnées maintenant par quatre médecins mis à disposition par le gouvernement camerounais, à travers le Ministère de la Santé publique.

La structure ouvrit ses portes en 1972, sur initiative de l’Ordre de Malte, comme léproserie, fut transformée ensuite en dispensaire, puis en centre de réadaptation, et enfin en centre nutritionnel pour les jeunes enfants des familles défavorisées.

L’Ordre de Malte est engagé aux côté du système de santé publique camerounais dans la lutte contre le choléra également.