Ordre Souverain Militaire et
Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de
Rhodes et de Malte

Journée mondiale de la tuberculose 2011. La tuberculose est encore plus mortelle parmi les plus pauvres

24/03/2011

Près de 130 ans après la découverte du virus par Robert Koch, la tuberculose continue de tuer encore aujourd’hui des milliers de personnes. Lors de la Journée mondiale de la tuberculose, Malteser International – le Corps de secours de l’Ordre de Malte pour l’aide humanitaire – attire l’attention sur le lien entre cette maladie mortelle et la pauvreté : « La tuberculose est encore un énorme problème pour les pauvres », explique le Dr Sibylle Gerstl, épidémiologiste et consultant senior de Malteser International en Afrique. Bien que la maladie soit désormais facilement traitable avec des antibiotiques, de nombreuses personnes dans les pays en développement n’ont pas accès à ces médicaments.

Au Sud-Soudan, où depuis 1998 Malteser International mène un vaste programme de lutte contre la tuberculose, la situation est particulièrement critique : en 2010, le nombre de personnes qui ont contracté la maladie a été de onze pour cent plus élevé que l’année précédente. Malteser International travaille contre une telle progression dans 11 centres de santé et avec des équipes médicales mobiles. Le Corps gère également une école laboratoire, où 68 techniciens d’analyses ont été formés jusqu’à présent afin d’effectuer le test de la tuberculose.

L’année dernière au Soudan, Malteser International a effectué le test de la tuberculose sur près de quatre mille patients. « 84 pour cent des personnes infectées ont été soumises à un traitement médical et ont été traitées », conclut Dr. Gerstl. « Et le coût total du traitement est de seulement 50 € par personne.”