Ordre Souverain Militaire et
Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de
Rhodes et de Malte

Afganistan: l’Ordre de Malte assiste les membres du loya jirga

05/01/2004

Le Corps de Secours allemand, de l’Ordre de Malte (Malteser), a apporté une assistance médicale aux 500 membres du Loya Jirga et à une centaine de personnes parmi les membres du Gouvernement et des organisations internationales qui ont participé à l’assemblée. “Notre équipe a mis à disposition du Loya Jirga un véhicule avec un médecin, disponible pour les appels d’urgence, ainsi qu’un paramédical et une ambulance. Lorsque c’était nécessaire, les patients étaient transportés au proche Hôpital du Malteser pour des analyses et des soins éventuels ”, a expliqué le Dr.Thomas Walz, chef de la mission du Malteser à Kabul. Samedi dernier a eu lieu une explosion près de l’endroit de l’assemblée. La police de Kabul a déclaré que l’explosion a été causée par une fusée qui n’a heureusement causé ni blessés ni dommages.

Le Corps de Secours allemand, de l’Ordre de Malte, a fourni cette assistance médicale de la part des Nations Unies et du ministère des Affaires Etrangères allemand, dans le cadre du programme UNAMA (la mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan). En ce moment le staff du Malteser à Kabul se compose de trois médecins, trois paramédicaux, une infirmière et un assistant. Depuis août 2002, le Malteser contribue au développement de l’administration publique : soit en entraînant les forces de police à effectuer des interventions de secours soit par des cours de spécialisation au personnel médical afghan. En outre, le Malteser fournit une assistance médicale au personnel des Nations Unies à Kabul. Cette année, le Malteser, en collaboration avec des médecins afghans, a visité environ 8.000 patients. Il a aussi effectué, auprès de l’hôpital du Malteser à Kabul, des visites médicales au cours du recrutement de 600 agents aspirants. On a initié plus de 300 agents aux techniques de premier secours, formé 83 instructeurs de poste de secours et 54 agents de police ont réussi l’examen paramédical.