Ordre Souverain Militaire et
Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de
Rhodes et de Malte

Malteser International aide les jeunes filles scolarisées au Soudan du Sud à se protéger de la Covid-19

17/01/2022

Malteser International, l’agence internationale de secours de l’Ordre de Malte, a lancé un projet dans 23 écoles du Soudan du Sud pour sensibiliser les jeunes filles aux moyens de se protéger des infections à la Covid-19. Le projet comprend des sessions bihebdomadaires d’entraînement et de jeux pour les élèves et l’équipe enseignante. Dans l’un des jeux, des cartes sont posées, face cachée, sur une table, une affiche avec des images peintes en dessous. Cinq élèves sont debout autour de la table et recherchent les paires correspondant aux images de l’affiche. Cela rappelle un peu un jeu de memory pour enfants. “Vous avez toujours une carte qui montre comment vous devriez agir et une carte qui montre ce que vous ne devriez pas faire. Vous devez trouver ces paires, puis les comparer avec les images du poster”, explique aux enfants Wani Robert Lou, formateur en hygiène pour Malteser international.

Le jeu ne vise pas seulement à apporter de la variété à leurs leçons, mais par-dessus tout à leur montrer comment elle peuvent être contaminées par le coronavirus.

“Les images leur montrent clairement comment elles devraient se comporter. Maintenir des distances, porter un masque, elles voient de nouveau tout cela dans les images et, avec la répétition, elles s’en souviennent. C’est une bonne idée pour sensibiliser les enfants”, affirme Joseph Ayella, le chef d’établissement.

Après le long confinement, de nombreuses élèves ne sont pas retournées à l’école.

Le nombre d’infections par le coronavirus au Soudan du Sud n’est pas particulièrement haut. Selon les chiffres officiels, 12 804 personnes avaient contracté le virus en décembre 2021 et 133 en étaient mortes. Cependant, le nombre de cas non déclarés est probablement plus important car peu de tests sont effectués dans le pays.

La pandémie de Covid-19 a principalement des conséquences économiques. Depuis le début de la pandémie, il y a eu des confinements à répétition et la liberté de déplacement a été restreinte; les magasins et marchés ont été fermés pendant des mois en 2020. La monnaie a été dévaluée et de nombreuses personnes ne savent plus aujourd’hui comment nourrir leur famille.

Les écoles ont été fermées pendant une année entière, et cela n’a pas été sans conséquences non plus, affirme Jennifer Louis, 14 ans : “De nombreuses filles de notre école ne sont pas revenues après les confinements”, rapporte-t-elle. “Elles se sont mariées et sont tombées enceintes. Personne ne savait quand les écoles rouvriraient. Les filles pensaient que si les écoles restaient fermées, elles n’auraient d’autre choix que de se marier”.