Ordre Souverain Militaire et
Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de
Rhodes et de Malte

News

Visite du Grand Hospitalier dans les zones touchées par le séisme en Italie

06/09/2016

« Nous continuerons à rester proches des populations des régions qui ont été dévastées par ce tremblement de terre », a déclaré Dominique de La Rochefoucauld-Montbel, Grand Hospitalier de l’Ordre souverain de Malte lors de sa visite des zones touchées. « La phase d’urgence n’est pas encore terminée mais cette visite m’a permis de remercier nos bénévoles du Corps Italien de Secours pour ce qu’ils ont fait jusqu’à présent. Ils sont toujours un exemple à suivre».

Dans une lettre envoyée il y a quelques jours au sommet des organisations nationales de l’Ordre de Malte dans le monde, le Grand Hospitalier a lancé un appel à recueillir des fonds pour aider les populations durement touchées par cette tragédie. Voici les coordonnées pour pouvoir faire un don.

Dominique de La Rochefoucauld-Montbel, accompagné par Mauro Casinghini, directeur national du Corps Italien de Secours de l’Ordre de Malte a visité la zone rouge d’Amatrice. Peu après, il s’est rendu au gymnase, centre logistique pour la distribution de l’aide et toit pour de nombreuses personnes déplacées, puis il est resté déjeuner avec les bénévoles.

Le Corps Italien de Secours de l’Ordre de Malte (CISOM)

Plus de 50 bénévoles de l’Ordre de Malte continuent à travailler dans la zone touchée par le séisme du 24 août qui a causé près de 300 morts et laissé plus de 2.000 sans-abri. Le mauvais temps de ces derniers jours a augmenté le nombre de personnes en détresse accueillies dans le gymnase d’Amatrice, géré par l’Ordre de Malte, dépassant la capacité des 150 lits disponibles. Pendant ce temps les répliques sismiques (aftershock) continuent, dont certaines sont également de forte intensité.

Dans le cadre de ses missions, le CISOM continue d’effectuer les activités suivantes:
– assistance à la population en termes de distribution de biens de première nécessité (une partie du gymnase est utilisé comme entrepôt) ;
– tour des hameaux isolés avec des équipes de santé pour le contrôle médical des personnes et pour la distribution de médicaments ;
– assistance psychologique grâce à l’équipe de soutien psychologique, composée de 4 bénévoles ;
– médicalisation de l’hélicoptère de la Garde côtière avec des réanimateurs bénévoles, prêts pour d’éventuelles opérations de transferts de blessés.