Ordre Souverain Militaire et
Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de
Rhodes et de Malte

L’entretien accordé à America Magazine par le Lieutenant de Grand Maître nouvellement nommé

22/07/2022

L’Ordre de Malte continuera de répondre aux besoins du prochain millénaire, au service des pauvres et en défense de la foi catholique. Telle est, en substance, l’idée exprimée par le Lieutenant de Grand Maître, Fra’ John Dunlap, dans un entretien accordé à America Magazine, l’un des plus anciens périodiques des États-Unis.

“Catholique depuis le berceau, je viens d’Ottawa et ai toujours été très religieux, mais je suis allé à New York et y ai été présenté à un chevalier de Malte qui m’a fait entrer dans l’Ordre”, a dit Fra’ John Dunlap à Nicholas D. Sawicki. “Ils m’ont emmené dans un hôpital à Harlem et j’y suis allé chaque semaine ces 30 dernières années : c’est de là que vient ma vocation”. Il a été admis au sein de l’Ordre en 1996.

Fra’ John Dunlap voit son nouveau rôle comme une nouvelle opportunité d’utiliser ses compétences d’avocat pour servir l’Ordre. “Cette position est un autre type de service que celui avec lequel j’ai commencé au sein de l’Ordre, mais c’est un service à l’Ordre [à travers lequel] j’espère continuer à servir les malades et les pauvres, ce qui est le cœur de notre mission”.

Fra’ John, le premier nord-américain à diriger l’Ordre, a été nommé le 13 juin après le décès soudain de Fra’ Marco Luzzago le 7 juin. “Je pense que ma nomination par le Saint-Père comme Lieutenant de Grand Maître accélèrera les efforts de réforme, sur le plan pratique”, a déclaré Fra’ John au cours de l’interview. “Plutôt que de passer des mois à élire un nouveau lieutenant, nous pouvons poursuivre ces efforts et ramener l’Ordre au plus tôt au travail régulier”.

“L’effort de réforme vise à moderniser l’Ordre. Nous sommes actuellement trop peu de membres Profès pour assurer la croissance de l’Ordre. Nous devons faire face à des domaines de compétences qui se chevauchent. Nous devons modifier la façon dont nous élisons le Grand Maître. Et nous devons déterminer comment obtenir une meilleure représentation des régions où l’Ordre n’a jamais été auparavant, en Asie par exemple”. Fra’ John a continué à expliquer : “Notre Constitution nécessite une actualisation. Plus personne ne remplit vraiment les conditions requises, selon la Constitution, pour être Grand Maître”.

“J’espère que nous pourrons élaborer ensemble une Constitution, avec laquelle tout le monde pourra être d’accord. Nous pourrons alors avancer et élire un nouveau Grand Maître”, a-t-il affirmé.

Le Lieutenant a conclu en réaffirmant que le statut d’entité souveraine de l’Ordre ne sera pas modifié et qu’il continuera à se représenter lui-même et à prendre ses décisions en tant que personnalité juridique internationale.

En plus de conduire les efforts de réforme, Fra’ John Dunlap considère que son devoir est de continuer à soutenir et à promouvoir les activités caritatives et religieuses de l’Ordre de Malte. “Par exemple, le travail mené par l’Ordre en Ukraine est incroyable. Nous sommes venus en aide à environ 450 000 réfugiés, de diverses manières”. “L’aide que nous avons reçue des gouvernements et des populations, c’était réconfortant de voir autant de bonté”.

L’article reprenant l’entretien est disponible en suivant le lien :

https://www.americamagazine.org/faith/2022/07/18/order-malta-john-dunlap-243365